Numeriblog Produits Google La date de la fin des cookies tiers est reportée à 2025, découvrez pourquoi !

La date de la fin des cookies tiers est reportée à 2025, découvrez pourquoi !

Dans la tête de Google depuis 2020 et initialement annoncée pour fin 2022 puis pour 2024, la fin des cookies tiers, qui tracent les utilisateurs et qui permettent d’obtenir des informations afin de faire de […]

personnes ont consulté cet article

3 minutes

Rédigé par Léo Verstraet - il y a 2 semaines

Ce que vous allez découvrir

  • Différence entre cookie tiers et cookie interne
  • Pourquoi est-ce encore repoussé ?
  • Pourquoi cela prend autant de temps ?
  • Conclusion

La date de la fin des cookies tiers est reportée à 2025, découvrez pourquoi !

Dans la tête de Google depuis 2020 et initialement annoncée pour fin 2022 puis pour 2024, la fin des cookies tiers, qui tracent les utilisateurs et qui permettent d’obtenir des informations afin de faire de la publicité ciblée par la suite, ne sera pas supprimée avant 2025. Les préoccupations découlent des demandes formulées par l’Autorité britannique de la concurrence (CMA), qui exprime des inquiétudes quant aux répercussions de cette résolution sur le marché du marketing numérique et sur les rivaux de Google opérant dans ce domaine.

Différence entre cookie tiers et cookie interne

La distinction entre cookies « tiers » (ou « third party ») et cookie « internes » (ou « first-party ») est technique. Lorsqu’un utilisateur visite un site web, il consulte en pratique un « domaine » qui termine en général par une extension de type .com ou .fr (par exemple monsite.com est un domaine), les contenus peuvent être transmis depuis le domaine qu’il visite ou bien via d’autres domaines qu’il n’a pas entrés lui-même et qui appartiennent à des tiers. En effet, chaque cookie est associé à un domaine et envoyé ou reçu à chaque fois que le navigateur va « appeler » ce domaine. 

En pratique :

Les cookies « internes » sont déposés par le site consulté par l’internaute, plus précisément sur le domaine du site. Ils peuvent être utilisés pour le bon fonctionnement du site ou pour collecter des données personnelles afin de suivre le comportement de l’utilisateur et servir à des finalités publicitaires ;

Les cookies « tiers » sont les cookies déposés sur des domaines différents de celui du site principal, généralement gérés par des tiers qui ont été interrogés par le site visité et non par l’internaute lui-même : ces cookies peuvent aussi être nécessaires au bon fonctionnement du site mais ils servent majoritairement à permettre au tiers de voir quelles pages ont été visitées sur le site en question par un utilisateur et de collecter des informations sur lui, notamment à des fins publicitaires.

Source

Pourquoi est-ce encore repoussé ?

Google a annoncé le 23 avril 2024, que la suppression des cookies tiers ne se fera pas en 2024 mais probablement courant 2025. La firme de Mountain view doit obtenir l’accord des organismes de réglementation tels que la Competition and Markets Authority (CMA) et l’Information Commissioner’s Office (ICO) veillent à ce que les solutions offertes par l’entreprise ne créent pas de déséquilibre concurrentiel en sa faveur. La date de 2025 n’est donc pas non plus définitive étant donné que Google doit attendre d’obtenir l’accord des deux entités précédemment citées. Ce qui bloque concrètement c’est l’alternative que propose Google : la Privacy Sandbox. Les autorités compétentes ont besoin d’analyser en détails cette alternative et de vérifier qu’elle ne s’impose pas face aux alternatives de ses concurrents.

Voici le calendrier de la suppression des cookies tiers par Google :

Calendrier de la suppression des cookies tiers.


Il a été modifié pour arriver à terme, normalement, pour le premier trimestre de 2025.

Pourquoi cela prend autant de temps ?

Comme dit précédemment il faut que les autorités, le CMA et l’ICO aient le temps de bien analyser la solution de Google par rapport à celle de ces concurrents pour éviter que la concurrence devienne déloyale. « Il est essentiel que la CMA dispose de suffisamment de temps pour examiner toutes les preuves, y compris les résultats des tests de l’industrie, qu’elle a demandé aux acteurs du marché de fournir d’ici la fin juin 2024 » explique Google.

La CMA publie par trimestre un rapport de suivi, elle rend donc public un document montrant les progrès ou non de Google par rapport à ses engagements pour résoudre les problèmes soulevés par les cookies tiers. Lors de son dernier rapport, la CMA montre qu’il reste encore de nombreux aspects à résoudre.

Les évaluations visant à mesurer l’efficacité de la Privacy Sandbox sont en cours, mais elles ne seront pas conclues avant la fin du premier semestre de 2024. Suite à cela, la CMA dispose d’un délai de 120 jours pour prendre une décision, repoussant ainsi l’élimination des cookies tiers jusqu’à la fin de l’année 2024. 

De plus, la fin d’année, étant une période particulièrement intense pour l’industrie publicitaire, n’est pas idéale pour que ce changement important se fasse. C’est pourquoi la date de début 2025 est préférée par Google.

Ce report a du bon comme du mauvais, en effet il permet aux différents professionnels d’avoir plus de temps pour se préparer mais il reporte aussi le temps pour tester cette solution et l’améliorer.

Conclusion

En fin de compte, l’avenir de la publicité numérique sera façonné par ces décisions et par la capacité de l’industrie à s’adapter à un paysage en constante évolution.

C’est la fin de cet article ! Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur les outils Google et sur l’IA, restez connectés pour en savoir plus !

Si vous souhaitez développer un projet avec notre équipe de développeurs de choc, contactez-nous via ce formulaire

Numericoach dispose d’une offre packagée pour les licences Google Workspace, unique en France.

A bientôt !

Articles similaires

  • Articles connexes
  • Plus de l'auteur

Rédacteur

Photo de profil de l'auteur
Léo Verstraet

Développeur Google Apps Script

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires