Google Maps : déjà 15 ans !

1

Google Maps est une application que j’utilise tous les jours comme un milliard d’utilisateurs, et que je préfère à Waze, même si la présence des radars n’est pas encore présente. Pour ses 15 ans, Maps change de visage, de logo et dope ses services.


« L’adoption de Google Maps a été énorme, puisqu’il compte parmi les produits adoptés par plus d’un milliard d’utilisateurs réguliers dans le monde », souligne Gilles Dawidowicz, responsable de la plate-forme Google Maps pour la France, le Benelux et l’Afrique et géographe de formation. « En 15 années, nous nous sommes rendus compte que la carte était devenue un catalyseur, pour multiplier les informations et les services. Nous nous appuyons sur une somme de données collectées à travers tout le Web dont un millier de sources majeures, mais aussi sur des « local guides » (guides locaux), dont la communauté dépasse aujourd’hui les 100 millions de personnes ». Surtout, Google se félicite de la précision de son application. «En France, nous avons une minute de précision pour estimer l’heure d’arrivée d’un trajet automobile», ajoute Gilles Dawidowicz.

UNE INTERFACE REPENSÉE

Un constat qui a poussé le géant américain à imaginer une nouvelle identité autour de son service phare. Ainsi, Google Maps hérite d’un nouveau logo et d’une nouvelle interface épurée pour naviguer entre ses différentes fonctionnalités.

Cinq onglets apparaissent désormais en bas de l’application (sous la carte). :

Les 5 onglets en dessous de la carte :

  • «Découvrir» pour trouver des magasins, restaurants dans les alentours.
  • «Trajets» pour explorer les différents moyens de déplacements,
  • «Enregistrer» pour conserver en mémoire les lieux visités,
  • « Contribuer » permet de modifier la carte, ajouter un lieu, rédiger un avis ou encore ajouter une photo.
  • «Actualités» permet d’être tenu au courant de tout ce qui se passe autour de vous.

«Au début, Google Maps était pensé pour se rendre d’un point A à un point B, aujourd’hui nous parlons plutôt de proposer une expérience de A à Z autour des lieux visités, poursuit Gilles Dawidowicz. Les smartphones ont largement évolué et embarquent de nombreux capteurs qui nous ont permis de faire émerger de nouvelles idées».

Des fonctionnalités nouvelles en mars 2020 :


Outre ce lifting, Google Maps s’apprête également à proposer de nouvelles fonctions dès mars. Déjà lancée l’an passé, la fonction Live View, qui permet d’être guidé en réalité augmentée lors de ses déplacements à pied, s’enrichit aussi d’un système de pointage précis de l’adresse recherchée. Ainsi, lorsque vous êtes à proximité d’un lieu, il suffit de lancer Live View pour voir quel est le bâtiment exact recherché. Un petit pointeur virtuel marque ainsi le lieu. L’idée peut s’avérer pratique lorsque les numéros de rue ne sont pas clairement affichés par exemple.

Une mise à jour majeure devra permettre d’accéder à des informations inédites. Ainsi, il sera possible de connaître la température (chaud-froid) à l’intérieur d’un transport en commun. Ici, l’utilisateur recevra une notification dans l’application afin de lui demander s’il à chaud ou froid à l’intérieur d’une rame de métro par exemple. De même, pour la sécurité des voyageurs, il sera possible de savoir si un RER (par exemple) a un dispositif de caméra de surveillance ou des agents de sécurité à l’intérieur ou dans une gare. Les personnes à mobilité réduite pourront également contribuer à Google Maps en signalant le niveau d’accessibilité d’une station. Enfin, les Japonais testeront en avant-première une fonction permettant de signaler les wagons vides dans un train, afin de prévenir les voyageurs qu’il existe des places assises à leur disposition.


Assez sympa cette fonction LiveView à venir sur #GoogleMaps en mars prochain. Pratique pour trouver une adresse dans une rue où la numérotation est chaotique ou mal affichée. #réalitéaugmentée

Autre option particulièrement prisée par les utilisateurs, Street View va poursuivre sa cartographie du monde. Aux prises de vues collectées dans le monde entier, Google travaille également autour du deep learning (technique d’apprentissage profond) pour permettre à une intelligence artificielle de décoder directement les noms de rue et les numéros à partir d’une image, afin de collecter directement les informations.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.