Numeriblog Hors-sujet Le projet Green Light de Google

Le projet Green Light de Google

Les problèmes environnementaux liés à la mobilité urbaine sont au cœur des préoccupations mondiales, et Google a décidé de faire sa part en lançant un projet ambitieux baptisé « Green Light » (Feu Vert). Ce projet novateur, […]

personnes ont consulté cet article

2 minutes

Rédigé par Léa Cravé - il y a 9 mois et modifié le 23/10/2023 à 14:59

Ce que vous allez découvrir

  • La pollution aux intersections routières : un problème sous-estimé
  • Google Green Light : une IA au service de la mobilité durable
  • Des résultats prometteurs : moins d'embouteillages et moins de pollution
  • Un déploiement futur dans plus de villes

Le projet Green Light de Google

Les problèmes environnementaux liés à la mobilité urbaine sont au cœur des préoccupations mondiales, et Google a décidé de faire sa part en lançant un projet ambitieux baptisé « Green Light » (Feu Vert). Ce projet novateur, déployé le 10 octobre 2023, repose sur l’intelligence artificielle pour optimiser la gestion des feux de circulation aux intersections routières. L’objectif est clair : réduire la pollution atmosphérique et les émissions de gaz à effet de serre tout en améliorant la fluidité du trafic dans nos villes.

Feux de circulation

La pollution aux intersections routières : un problème sous-estimé

Une étude parue en 2016 dans la revue Environmental Science avait déjà mis en évidence un problème écologique majeur aux intersections routières. Selon cette étude, la pollution de l’air aux carrefours est jusqu’à 29 fois plus élevée qu’à d’autres endroits de la route. Cette augmentation significative est principalement attribuable aux arrêts et redémarrages fréquents du trafic aux feux de circulation, processus qui consomme inutilement du carburant et contribue ainsi à l’aggravation de la pollution.

Google Green Light : une IA au service de la mobilité durable

Le projet Green Light de Google vise à répondre à ce problème en utilisant l’intelligence artificielle (IA) pour analyser les données générées par Google Maps, l’une des applications les plus utilisées au monde. Selon Google, de nombreux ingénieurs de la circulation rencontrent des difficultés pour accéder à des données fiables nécessaires à l’optimisation des feux de circulation. Cela a conduit de nombreuses intersections à fonctionner avec des configurations obsolètes.

Green Light prend en charge cette tâche en utilisant l’IA pour optimiser automatiquement la gestion des feux de circulation, déterminant quand passer au rouge, à l’orange ou au vert. Chaque intersection est minutieusement modélisée au sein du système, tenant compte de sa structure, des modèles d’arrêt et de démarrage, de la programmation des feux, des interactions entre le trafic et les horaires des feux, ainsi que des liens entre les différents feux de circulation locaux.

Google explique qu’ils utilisent un modèle basé sur l’IA pour développer des optimisations dans le domaine de la gestion du trafic urbain. Ces optimisations sont ensuite transmises sous forme de recommandations aux ingénieurs municipaux par le biais de l’interface Green Light. Par exemple, grâce à ce modèle, ils peuvent détecter des opportunités de coordination entre des intersections qui ne sont pas synchronisées et proposer des recommandations pour synchroniser les feux de circulation. Cette approche vise à améliorer l’efficacité de la circulation le long d’un tronçon de route donné.

Des résultats prometteurs : moins d’embouteillages et moins de pollution

Les premiers résultats du projet Green Light sont prometteurs, avec des avantages notables pour l’environnement et la qualité de vie en ville :

Réduction des arrêts : Green Light aurait permis de réduire le nombre d’arrêts de véhicules de l’ordre de 30 %, générant ainsi des économies de carburant significatives.

Réduction des émissions de gaz à effet de serre : Grâce à une meilleure gestion de la circulation, le projet a également contribué à réduire les émissions de gaz à effet de serre, un élément essentiel dans la lutte contre le changement climatique.

Voitures dans un bouchon

Un déploiement futur dans plus de villes

Au cours de son expérimentation, le projet Green Light a été testé dans douze villes à travers le monde, dont Abu Dhabi, Bali, Bangalore, Budapest, Haïfa, Hambourg, Hyderabad, Jakarta, Kolkata, Manchester, Rio de Janeiro et Seattle. Actuellement en place dans 70 intersections, le système a prouvé son efficacité.

Google a l’intention d’étendre ce projet novateur dans de nombreuses autres villes en 2024. Cette initiative reflète l’engagement de l’entreprise à contribuer à la réduction de la pollution atmosphérique et des émissions de gaz à effet de serre, tout en améliorant la mobilité urbaine et la qualité de vie des citadins.

En révolutionnant la manière dont les feux de circulation sont gérés, Google Green Light ouvre la voie à un avenir plus propre et plus fluide pour nos villes, tout en démontrant le potentiel de l’intelligence artificielle pour résoudre certains des problèmes les plus pressants de notre époque. Ce projet prometteur nous rappelle que l’innovation technologique peut jouer un rôle essentiel dans la construction d’un avenir plus durable et plus agréable pour tous.

Si l’univers Google vous intéresse et que vous souhaitez monter en compétences sur les outils Google Workspace, rendez-vous sur Numericoach dans notre catalogue de formation. Pour toute question, vous pouvez nous contacter, notre équipe de formation vous éclairera et vous proposera un accompagnement personnalisé. Si vous souhaitez vous documenter, c’est dans la boutique où vous trouverez des pépites, tel que des ebooks, des livres, et bien d’autres.

Articles similaires

  • Articles connexes
  • Plus de l'auteur

Rédacteur

Photo de profil de l'auteur
Léa Cravé

Rédactrice SEO chez Numericoach, j'ai intégré l'équipe en janvier 2023. Je rédige des articles pour Numeriblog, ainsi que pour la rubrique actualité sur Numericoach.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires