Google Docs : insérer un tableau Sheets synchronisé ou non dans un Google Docs

8

Aujourd’hui, nous allons voir comment insérer un tableau Google Sheets , le tableur de Drive, dans un Google Docs, le traitement de texte du Drive.


Méthode 1 : insertion d’une capture d’écran

Je prends comme modèle un tableau d’exercices que je transmets lors de mes formations, trois colonnes, une dizaine de lignes. J’utilise pour cela mes deux outils préférés pour mes tutos (LICECAP pour la capture d’écran animé et Skitch pour la capture d’écran).

Dans cette méthode, le tableau est plutôt propre et il est possible de mettre un lien sur l’image qui pointe vers le Sheets en question.

Avantages :

  • Convient pour les grand tableaux
  • Propre en terme de résolution

Inconvénients :

  • Les données ne sont pas synchronisées avec Google Sheets ;
  • Les données ne sont pas modifiables dans Google Docs car c’est une image.

Méthode 2 : le copier-coller

Bah oui pourquoi pas, c’est tellement simple… CTRL C, CTRL V est votre ami.

  • Copiez votre tableau dans depuis Google Sheets (CTRL + C) ;
  • Collez-le dans le Google Docs (CTRL + V) :
    • Une fenêtre vous propose deux choix : « Associer la feuille de calcul » ou « Coller le contenu brut ».

Comparaison du copié-collé entre Sheets et Docs :

Avantages :

  • Propre en terme de résolution ;
  • Les données et la mise en forme sont modifiables dans le document Google Docs ;
  • Si vous avez choisi « Associer la feuille de calcul » : les données sont synchronisées !
    • Survolez le tableau dans Docs, un menu en haut à droite est accessible pour :
      • supprimer le lien (le tableau reste mais n’est plus synchronisé) ;
      • ouvrir la feuille de calcul qui contient les informations ;
      • modifier la plage (si vous souhaitez intégrer de nouvelles colonnes ou lignes de la source) ;
  • La mise à jour est manuelle et accessible seulement si vous modifiez une information dans la source :

Inconvénients :

  • Les données ne sont pas synchronisées avec Google Sheets (sauf si vous associez la feuille de calcul) ;
  • Ne convient pas pour les tableaux larges (un peu galère pour gérer les largeurs de cellule).

Méthode 3 : le graphique tableau

Là, on sort des sentiers battus avec cette technique digne d’un boy scout. Il faut créer un graphique de son tableau et choisir le graphique tableau caché dans les autres types de graphique de Google Sheets et ensuite importer dans son Google Docs ce graph qui en plus sera dynamique, c’est à dire que si le tableau est changé alors le Docs lié sera aussi modifié avec les nouvelles valeurs… Elle n’est pas belle la vie ? Je sens que vous allez vous abonner à la newsletter hebdo pour recevoir d’autres astuces G Suite… Ne vous inquiétez pas, pas de pub, d’engagement et ça ne mord pas…

Avantages :

  • Seule méthode qui permet une mise à jour des données.

Inconvénients :

  • Résolution du graphique (pixelisé) ;
  • Ne convient que pour les petits tableaux.

Voilà trois méthodes différentes, en connaissez-vous d’autres ? N’hésitez pas à répondre en commentaire à cet article. Merci pour votre lecture et à très bientôt …

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

8 Commentaires

  1. Bonsoir Thierry !

    J’espère que vous pourrez m’aider.

    J’ai 2 fichiers sheets :

    -des rétroplannings monstrueux avec fusion de cellules etc..dont la mise en forme et les données peuvent être amenés à changer au fil du temps.
    -ces fichiers sont identiques (l’un est la copie de l’autre…un en partage et l’autre juste pour moi…)
    -le fichier en partage sera donc mon fichier de destination

    -Pour faire simple nous dirons que :

    -le fichier 1 = le mien
    -le fichier 2= celui en partage et donc de destination.

    J’ai voulu faire du « importrange » pour que celui que je remplis mette à jour celui qui est en partage.

    et la c’est le drame :

    Voici ma formule :

    =IMPORTRANGE(« https://docs.google.com/spreadsheets/d/1tk7iBMvAoZ854AgLQ7j-5s7q5yz3zQpEpVy1iQYEWkU/edit »; »Feuille blabla!1:50″)

    l’erreur est #REF : Le résultat n’a pas été développé pour ne pas écraser les données de B1.

    Alors déjà pourquoi ? que veut dire cette erreur?

    Ensuite j’ai retenté la manip sur une feuille vierge et la : pas d’erreur la formule fonctionne mais sans mise forme !!!

    Ma question est donc multiple :

    -Existe-il un moyen de faire ce que fait « importrange » en gardant la mise en forme du doc source?
    -Peut-être existe-il une formule autre qu’importrange pour faire cela ?

    Question subsidiaire :

    Je souhaite qu’à chaque mise à jour la date de cette mise à jour apparaisse dans mon document sous le titre par exemple
    sans que je n’ai à le noter manuellement…Une idée?

    Merci à vous !!!

  2. Bonjour,

    La 3ème méthode est celle que je cherche à appliquer, mais mon fichier GSheets contient 30 slides et 2 graphiques par slides… avec à peu près tous le même titre.
    Comment puis-je faire pour identifier le bon graphique à insérer, car aucune indication de l’onglet dont il est issu… (je colle sur GSlide et non GDoc) ?

    Merci de votre aide !

    • Bonjour

      Avez vous trouvé une réponse à votre commentaire ?
      Effectivement, pas hyper pratique quand il y a des dizaines de graphs’
      Changez les titres ? Utilisez =importrange pour avoir des graphs sur différents tableurs ?

      A bientôt chez AUCHAN, vive BIRDY 😉

      • Bonjour Thierry,

        Effectivement j’ai dû changer le titre à chaque graphe, mais je ne peux pas directement mettre un titre sur le graphe tableur, je dois donc passer par un intermédiaire (un des graphiques suggérés)…
        Bref, énormément de temps passé, mais je ne doute pas que c’est un investissement pour la suite !

        Merci, à bientôt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.