Numeriblog Google Workspace Meet Google Meet : une visioconférence en hologramme

Google Meet : une visioconférence en hologramme

Google Meet offre la possibilité de passer des appels vidéos ou audios. Dans le but d’aller toujours plus loin, Google a développé et mis au point le “Projet Starline”. Vous allez probablement nous demander : […]

personnes ont consulté cet article

2 minutes

Rédigé par Jennyfer Delage - il y a 3 mois

Ce que vous allez découvrir

  • Un mode de vidéoconférence insolite
  • La captation de l’image
  • Une grande puissance
  • Les effets escomptés

Google Meet : une visioconférence en hologramme

Google Meet offre la possibilité de passer des appels vidéos ou audios. Dans le but d’aller toujours plus loin, Google a développé et mis au point le “Projet Starline”. Vous allez probablement nous demander : de quoi s’agit-il ? Pour vous répondre, c’est un projet s’inspirant des visioconférences par hologramme.

Si vous ne connaissez toujours pas cet outil de travail collaboratif, nous vous conseillons de suivre une formation réalisée par nos soins. De cette manière, Google Meet n’aura plus aucun secret pour vous !

Un mode de vidéoconférence insolite

C’est un fonctionnement insolite qui arrive bientôt chez Google. La marque est en train d’enrichir ses fonctionnalités par l’amélioration constante de son logiciel Google Meet. Elle travaille en ce moment sur l’affichage d’une vidéo 3D permettant ainsi une visualisation holographique. Tout cela grâce à une petite pépite que l’on nomme Starline, il s’agit bien là d’une grosse caméra appelée également cabine. Elle est lourdement équipée :

  • 14 caméras ;
  • 16 capteurs à infrarouge ;
  • 4 microphones ;
  • 2 haut-parleurs ;
  • 1 faisceau dynamique.

Voici d’ailleurs ci-dessous la représentation du modèle :

Source : lesnumeriques

La captation de l’image

Avec cet équipement, il est évident que la représentation holographique est très complexe. Néanmoins, ce matériel va autoriser une capture instantanée afin de créer une représentation en 3D. Il s’agira là de notre avatar le plus réaliste possible. Connaissez-vous Hatsune Miku ? C’est une humanoïde et chanteuse japonaise donnant lieu à des concerts holographiques en représentation 2D.

Avec un grand nombre de capteurs, la caméra va ainsi prendre un nombre de photos conséquent pour créer non seulement l’avatar, mais aussi son animation. Ainsi, on retrouvera les mouvements précis (hochement de tête, mouvement de la bouche pour parler, clignement des yeux…). La machine se suffit à elle-même et possède son propre procédé d’éclairage infrarouge, concrètement, elle révèle des micro-ondes invisibles à l’œil nu pour permettre un rendu de qualité.

Une grande puissance

C’est une machine rapide en prônant les 60 hertz, c’est-à-dire aussi rapide qu’un jeu vidéo par exemple, c’est le même nombre de hertz que pour Tekken 4, Devil May Cry et bien d’autres. La puissance représente le nombre d’images par seconde, ce qui est incroyable pour une synthétisation de la vidéo en holographie. La cabine va générer automatiquement une vue 3D sans avoir besoin de mettre des lunettes pour la voir. De plus, elle possède une image 8k soit pour le moment, la meilleure version graphique d’une image. La 16k étant en cours de développement.

Source : presse-citron

Les effets escomptés

Par cette technologie, Google souhaite accentuer la productivité. Selon les retours de l’expérience, il serait plus simple de se concentrer sur la réunion, la présence active serait plus accrue, ce qui entraînerait une plus grande productivité.

Bien qu’elle soit toujours en phase de test dans diverses entreprises pour le moment, il faut s’attendre à la voir arriver d’ici quelque temps. En attendant, je vous laisse patienter avec une autre méthode pour accéder à une vidéoconférence.

Rédacteur

Photo de profil de l'auteur
Jennyfer Delage

Rédactrice pour Numeriblog

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires