Numeriblog Produits Google Chromebook Chromebook : Plusieurs idées reçues sur l’excellent ordinateur Google

Chromebook : Plusieurs idées reçues sur l’excellent ordinateur Google

Depuis leur apparition en 2011, les ordinateurs Chromebook ont beaucoup souffert d’idées reçues, parfois à raison, mais souvent de manière exagérée. Parmi les clichés les plus fréquents, il a été dit que les Chromebook étaient […]

personnes ont consulté cet article

6 minutes

Rédigé par Marin Micard - il y a 9 mois

Ce que vous allez découvrir

  • Un Chromebook, c’est quoi ?
  • Idée reçue n°1 : les Chromebook rament
  • Idée reçue n°2 : on ne peut pas jouer sur un Chromebook
  • Idée reçue n°3 : les applications Android ne sont pas compatibles avec les Chromebook
  • Idée reçue n°4 : les Chromebook n’ont pas de stockage
  • Idée reçue n°5 : On ne peut pas utiliser un Chromebook sans connexion Internet

Chromebook : Plusieurs idées reçues sur l’excellent ordinateur Google

Depuis leur apparition en 2011, les ordinateurs Chromebook ont beaucoup souffert d’idées reçues, parfois à raison, mais souvent de manière exagérée. Parmi les clichés les plus fréquents, il a été dit que les Chromebook étaient trop lents, qu’ils étaient inutiles sans connexion Internet, qu’ils manquaient d’applications intégrées, qu’il était impossible de faire tourner des logiciels lourds, comme des jeux par exemple. Nous ne listons que les arguments les plus entendus à ce sujet, mais ce ne sont pas les seuls. Il est vrai qu’au début, les Chromebook étaient des ordinateurs d’entrée de gamme qui faisaient tourner Chrome, et c’était à peu près tout. C’est sans compter le travail énorme de Google sur ces appareils et sur le système d’exploitation Chrome OS pour nous satisfaire. 10 ans plus tard, les Chromebook ont largement rattrapé leur retard sur le marché puisqu’ils représentent près de 10% des ventes d’ordinateurs dans le monde. Cela implique une hausse de popularité chez le grand public. Cependant, les clichés ne sont pas morts, et les plus réticents scandent toujours ces idées de manière automatique. Dans cet article, nous tenterons de vous convaincre que ce sont des appareils remarquables, et très fonctionnels. Les machines tournant sous Chrome OS rivalisent désormais sans problème avec les autres ordinateurs portables, à tout point de vue. Désormais, les plus grandes marques fabriquent des ordinateurs Chromebook, donc plus puissants, des ordinateurs compatibles avec la plupart des applications Android, remplis de fonctionnalités performantes.

Chromebook : 5 idées reçues sur les ordinateurs Chromebook
Les ordinateurs Chromebook sont plus performants qu’il n’y parait.

Un Chromebook, c’est quoi ?

Avant de nous lancer dans les a priori à démentir, revenons sur la base, à savoir qu’est-ce qu’un Chromebook ? Un Chromebook est un ordinateur portable tournant sous Chrome OS, un système d’exploitation conçu par Google. Google se charge donc de l’aspect logiciel, l’aspect matériel étant pris en charge par des grandes marques de constructeurs d‘ordinateurs portables, comme Acer, Asus, ou encore HP. Ces constructeurs doivent concevoir des machines différentes de celles tournant sous Ios ou Android, puisque Chrome OS est un système d’exploitation à part, reposant sur le cloud computing et le compte Google. Et ce n’est pas la seule particularité. Les Chromebook démarrent en quelques secondes seulement (environ 7) et se mettent à jour automatiquement en arrière-plan pour conserver leurs performances dans le temps. Tout le contraire des appareils Android qui rament énormément à cause des mises à jour (sans compter les pertes conséquentes de temps). La batterie est très efficace, l’antivirus est déjà intégré dans l’ordinateur, le tout gratuitement. La suite Google, parfaitement intégrée aux Chromebooks, leur offre notamment un avantage considérable pour les tâches bureautiques. De base, ils embarquent les applications les plus connues de Google (Gmail, YouTube, Google Docs, Chrome, Drive, Sheets, etc.). Tout est stocké sur votre compte Google, donc aucune crainte si l’ordinateur crashe, vous ne perdrez aucune donnée ou information. Enfin, en plus des applications Google, ils sont compatibles avec des milliers d’applications Android, en passant par le Google Play Store. Vous pouvez ainsi aussi bien installer Netflix, que Office 365, Lightroom ou encore VLC. Rien qu’en lisant ces lignes, vous nous voyez venir : à bas les idées reçues, vive les ordinateurs Chromebook.

Idée reçue n°1 : les Chromebook rament

À leur lancement, les Chromebook étaient avant tout orientés vers le milieu éducatif. Ils ont donc vite été victimes de leur réputation d’ordinateurs portables pour les enfants, destinés à faire tourner des applications simples. Par la même occasion, on leur a collé une étiquette d’ordinateurs peu puissants. Et dans les faits, ce n’était pas tout-à-fait faux. Le système d’exploitation Chrome OS a d’abord été conçu pour être léger et tourner de manière optimale sur n’importe quelle configuration. Un système simple pour coller à la fois à de l’entrée de gamme comme à du premium. Forcément, cela implique une utilisation plus simple, ce qui n’est pas forcément un reproche, mais qui justifie quelque peu cette idée d’ordinateur peu puissant. Cependant, les choses ont vite évolué. Comme nous le disions en introduction, les Chromebook se sont déployés à l’échelle mondiale, et pour toutes les utilisations, plus seulement dans le milieu scolaire. En effet, de nombreuses entreprises ont effectué la transition vers les Chromebook, et ce n’est pas près de changer. Les fiches techniques ont été largement remaniées et améliorées par les constructeurs. À titre d’exemple, plusieurs modèles ont maintenant 8 Go de RAM et des écrans Full HD. Largement suffisant n’est-ce pas ? Graĉe à cela, vous pouvez facilement retoucher des images, éditer des tableurs, des tâches a priori lourdes mais qui ne feront pas ralentir votre ordinateur. La retouche d’image se fait sans le moindre ralentissement. De telles configurations associées à Chrome OS permettent désormais d’accomplir des tâches de bureautique lourdes, comme la retouche d’images ou l’édition de tableurs lourds. Mais ce n’est pas tout, il est possible de faire fonctionner des jeux, même en 3D !

Idée reçue n°2 : on ne peut pas jouer sur un Chromebook

Alors d’accord, vous ne ferez jamais tourner Cyberpunk 2077, ou Red Dead Redemption sur la puce graphique d’un Chromebook. Pour ceux qui l’ignorent, ces jeux font partie des plus travaillés au niveau design et univers, et ils sont un peu trop lourds pour vos Chromebook. D’ailleurs, ces jeux ne tournent pas en natif sur cet appareil. Cependant, vous avez accès à un grand nombre de jeux via Google Play Store, y compris les jeux ne faisant pas partie de l’univers Google. Par exemple, faites vous plaisir et installez Hearthstone, Candy Crush, et même Among Us. Vous verrez qu’ils tournent sans problème sur les Chromebook. Et si vous tenez absolument à jouer à des jeux 3D (Metro Exodus, Assassin’s Creed Odyssey pour ne citer qu’eux), ne désespérez pas ! Le jeu dans le cloud est aujourd’hui une solution tout à fait viable. Des services comme Stadia ou Shadow tournent aujourd’hui très facilement sur Chromebook. Il suffit d’installer leur application dédiée depuis le Play Store. Même les plus lourds comme Asphalt 9, un jeu de course de voitures seront pris en charge sans problème sur votre Chromebook. Le seul prérequis est une bonne connexion.

Idée reçue n°3 : les applications Android ne sont pas compatibles avec les Chromebook

Chrome OS a longtemps souffert de ne pas proposer assez d’applications extérieures (celles qui ne sont pas conçues par Google). Au début des années 2010, peu de développeurs prenaient le temps de concevoir des applications spécifiquement pour ce système d’exploitation. Nous devions nous contenter de la suite Google, très fonctionnelle, là n’est pas la question. Désormais, le Play Store permet de récupérer et d’utiliser toutes les applications Android. Avant 2016, il n’y avait pas de services de Play Store, ça a grandement contribué à la popularité de Chromebook. Concrètement, cela permet de profiter de la quasi-totalité du catalogue d’applications Android. Netflix, Spotify, Office 365, Discord, VLC et la grande majorité des applications Android peuvent désormais tourner sur Chrome OS. De même, Chrome OS ne propose plus uniquement la suite bureautique de Google. L’arrivée de Microsoft Office ou de la Suite Adobe sur le Google Play Store permet de travailler sur des logiciels comme Photoshop ou PowerPoint depuis son Chromebook, et ce, malgré le poids de la suite Adobe. Retour dans l’univers Google, avec l’utilisation désormais possible de Google Assistant sur le Chromebook. Tout cela est rendu possible grâce au système d’exploitation Chrome OS. Cet OS tourne sur un processeur Intel, avec une base Linux et un émulateur Android. Même si vous ne connaissez pas bien ce vocabulaire, l’important à retenir est que Chrome OS est le parfait mélange entre la simplicité et la complexité. Vous pouvez l’utiliser comme un simple outil de plaisir, ou comme véritable outil de travail, impliquant des logiciels lourds.

Idée reçue n°4 : les Chromebook n’ont pas de stockage

C’est une phrase que l’on entend encore trop souvent. Les trois premières idées reçues peuvent être comprises, parce qu’au début des Chromebook, elles n’étaient pas entièrement fausses. Mais le stockage a toujours été un des points forts de ces appareils. Encore une fois grâce à Chrome OS. Le système d’exploitation fonctionne avec Drive, ce qui veut dire que les fichiers et données sont stockées dans le Drive. Seules les applications natives ou installées après prennent de la place sur l’espace de stockage du Chromebook. Quelques modèles n’avaient que 32 Go de SSD, mais cela représente une infime minorité. La plupart des Chromebook vendus aujourd’hui offrent au minimum 64 Go, et jusqu’à 512 Go pour les premium. De plus, Chrome OS est très peu gourmand en espace de stockage, ce qui vous laisse la possibilité d’utiliser de nombreuses applications. Vous l’aurez compris, le véritable intérêt d’un Chromebook ne réside pas dans ses capacités de stockages physiques et internes, mais dans le stockage des données dans le cloud sur Google Drive. En plus de vous faire gagner de l’espace, Chrome OS vous permet d’accéder à vos documents depuis n’importe quel terminal connecté à Internet, tel qu’un smartphone Android ou iOS.

Idée reçue n°5 : On ne peut pas utiliser un Chromebook sans connexion Internet

Nous avons gardé le meilleur pour la fin. Celui-ci pourrait avoir une certaine logique. En effet, un Chromebook fonctionne autour du navigateur Web, du compte Google, et du stockage en ligne, on pourrait penser que l’absence de connexion Internet rend un Chromebook obsolète. C’est complètement faux. Si vous pensez cela, lisez bien la suite. Sur les Chromebook, la suite bureautique Google fonctionne hors-ligne, vous permettant de travailler sans interruption, même en cas de coupure réseau ou de problème sur votre ligne Internet. Autrement dit, vous pouvez tout à fait prendre des notes dans un amphi sans WiFi, travailler dans le train sur un tableur ou retoucher des photos sans aucune connexion Internet. Cela devrait vous réconcilier avec les ordinateurs Chromebook. Chrome OS est un OS connecté mais non dépendant d’Internet. C’est la fin de cet article, en espérant vous avoir donné envie de vous procurer un Chromebook. Nous ne tentons pas de vous dire que ces appareils n’ont aucun défaut, aucun ordinateur n’est parfait, mais dans nos cœurs, le Chromebook est celui qui s’en rapproche le plus.

Rédacteur

Photo de profil de l'auteur
Marin Micard

Journaliste et Rédacteur Web chez Numericoach

Marin Micard, 23 ans, Journaliste et Rédacteur Web chez Numericoach

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires