Drive of Thrones : the kingdom of Google Drive File Stream (Part one)

705 1

Observé depuis de nombreux mois par les spécialistes depuis leurs laboratoires, Drive File Stream s’est écrasé sur Terre, satellisant beaucoup de nos problèmes numériques dans le Cloud. Dès son annonce, ce logiciel basé sur le streaming de fichiers via votre connexion Internet, avait suscité un émoi sans nom surtout pour les administrateurs G Suite. Retour sur expérience d’un des logiciels les plus attendus de la constellation Google. Étoiles dans les yeux garanties. 

Un outil attendu et à la hauteur de son attente 

Rembobinons tout d’abord. Google Drive File Stream, c’est quoi ? Outil de synchronisation par excellence, DFS a pris la continuité du vieillissant Google Drive Synchronisation pour la partie professionnelle uniquement. Judicieux.

Le principe est simple. Mes fichiers stockés dans Google Drive se retrouvent désormais disponibles sur votre ordinateur (Mac et PC) comme s’il s’agissait de fichiers locaux enregistrés sur une clé USB ou un disque dur externe. Pour schématiser grossièrement, DFS joue le rôle du miroir entre votre Cloud et votre machine. Concrètement, une fois le logiciel installé et facilement paramétré (un login et un password suffisent), votre Drive apparaît sous le nom de « Drive File Stream » à l’emplacement normalement réservé pour les disques externes. Astucieux. 

La suite ? Votre connexion Internet sort ses muscles pour vous proposer une expérience qui vise à vous faire gagner du temps et de la fluidité dans votre travail là où G Suite avait du mal à vous l’offrir. Et tout ça sans quasiment utiliser le moindre kilooctet de stockage de votre machine. Là est la nouveauté, comparé à son prédécesseur qui lui, téléchargeait sans cesse tout le contenu de votre Drive. Prodigieux.

Dans quel cas de figure ? DFS s’adresse avant tout aux utilisateurs de logiciels métiers, utilisateurs de la suite Adobe (Photoshop, Illustrator et compagnie) et évidemment aux utilisateurs de la suite Office. Nous allons longuement aborder ce sujet qui ne doit plus poser problème, normalement. Je dis bien normalement. Audacieux.

Drive File Stream, ce héros des temps modernes

Dans son utilisation, DFS est séduisant. Il arrive tel le Dom Juan sur son cheval blanc qui fera subitement aimer à n’importe quel réticent le méchant Google. Alors pourquoi tant d’amour ? Non, DFS ne joue pas de la guitare comme un Dieu. Je vous rassure, Mesdames et Messieurs, il n’a pas des abdominaux saillants non plus. Tout repose en fait, sur l’utilisation des fichiers stockés dans Google Drive. Déçus ? Pour vous consoler, sachez que désormais vous pourrez ouvrir sans manipulations démesurées, vos fichiers stockés dans le Cloud directement avec votre programme natif correspondant. Fabuleux.

En vulgarisant, finis les téléchargements de fichiers et upload incessants qui nous faisaient perdre beaucoup trop de temps. Oui, Drive est une clé USB géante qui, par définition, n’est pas là pour lire mais bien pour stocker des éléments. Alors oui, je vous vois arriver. Evidemment qu’en 2020, Drive sait faire, non pas un bon café, mais bel et bien une multitude de choses. Encore heureux.

Vous aurez donc facilement compris que les grandes forces de DFS sont : l’ouverture native de vos fichiers stockés dans le Cloud, l’utilisation de votre connexion Internet plutôt que votre stockage interne pour la lecture, l’ergonomie décuplée de votre Drive.

Vous allez me dire, mais Sylvain, ta bestiole, elle est sympa, elle sent bon le sable chaud. Mais, il y a bien un mais. Alors oui, il y en a évidemment mais, il est assez subtil et ne saute pas aux yeux directement. Alors, je vous invite sans plus tarder, à me rejoindre dans la seconde partie, consacrée à l’utilisation et la gestion de Drive File Stream.

Heartily

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Sylvain TORCHOT

Sylvain TORCHOT

Responsable IT et réseaux dans plusieurs collectivités territoriales et également administrateur G Suite. Conteur d'aventures googliennes.

1 commentaire

  1. Avatar

    Il est dommage que DFS ne soit disponible que dans la suite G suite et pas dans la version grand publique de GD. la mad de cette fonction dans la version google one aurait été un plus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :