Numeriblog Produits Google Maps Google Maps et Waze : de mauvaises nouvelles pour les conducteurs

Google Maps et Waze : de mauvaises nouvelles pour les conducteurs

Google Maps, Waze ou encore Coyote ont tous la particularité d’indiquer que la police peut être présente dans certaines circonstances. Cependant, à partir du 1er novembre, ils ne pourront plus le faire. Il existe de […]

personnes ont consulté cet article

1 minute

Rédigé par Thierry Vanoffe - il y a 12 mois

Ce que vous allez découvrir

  • Plus d'avertissement pour les conducteurs
  • Des limites à considérer 

Google Maps et Waze : de mauvaises nouvelles pour les conducteurs

Google Maps, Waze ou encore Coyote ont tous la particularité d’indiquer que la police peut être présente dans certaines circonstances. Cependant, à partir du 1er novembre, ils ne pourront plus le faire. Il existe de nombreuses solutions permettant d’avertir le conducteur lorsque le véhicule pénètre dans une zone dangereuse ou s’approche d’un contrôle routier.

Google Maps et Waze proposent de telles fonctionnalités, tout comme Nokia Here ou des produits plus professionnels (comme les housses de protection Coyote). Quelle que soit la fonction, ces produits doivent être conformes à la législation française. C’est pourquoi ils ne pourront bientôt plus fournir cette fonctionnalité.

Plus d’avertissement pour les conducteurs

Un décret pris en avril 2021 renforce le cadre des alertes radars ou patrouilles. Ainsi, concrètement, à compter du 1er novembre 2021, les préfectures peuvent décider de bloquer certaines notifications de contrôles de police dans un certain délai. Il y a deux limites. Premièrement, la durée de la pause sera comprise entre 2 et 12 heures. Par conséquent, elle est temporaire et ne peut être prolongée de quelques jours. De plus, l’interdiction ne s’applique qu’aux routes départementales et municipales, à l’exclusion des grands axes routiers. Comme l’expliquaient nos confrères de La Dépêche, si le processus est activé, les contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants disparaîtront de l’application, et tous les obstacles à l’enlèvement ou au déploiement d’alertes terroristes disparaîtront également.

Des limites à considérer 

Vous l’aurez compris, l’idée est bien de s’assurer que les personnes malveillantes ne puissent pas utiliser ces applications pour échapper aux forces de l’ordre. Par conséquent, la cible de cette mesure n’est pas un conducteur ordinaire, même s’il risque de payer la redevance. Autre point à préciser, le rayon d’action du blocus sera également restreint, ne dépassant pas 2 kilomètres en zone urbaine et 10 kilomètres en zone rurale. Reste à savoir si cette mesure est applicable. Des outils tels que Waze permettent aux conducteurs de signaler d’autres obstacles, tels que des accidents ou des embouteillages. Même s’il leur est interdit de partager un emplacement contrôlé par une zone, ils peuvent toujours s’appuyer sur un autre type de notification pour contourner la loi.

Rédacteur

Photo de profil de l'auteur
Thierry Vanoffe

Thierry VANOFFE, consultant, formateur, coach Google Workspace CEO de Numericoach, leader de la formation Google Workspace en France. Passionné par Google, ce blog me permet de partager cette passion et distiller tutos, trucs, astuces, guides sur les outils Google. N'hésitez pas à me solliciter pour vos projets de formation.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires