Retour sur expérience des outils Google : une équipe éducative dans l’enseignement spécialisé

1

Nathalie, Aurélie, Maud et Philippe nous font part de leur expérience dans la la mise en place des outils dans un établissement d’enseignement spécialisé.


Bonjour ! Pouvez-vous vous présenter ?

Nathalie : Je suis enseignante depuis 2003 dans l’enseignement secondaire spécialisé en Belgique. Ma collègue ci-dessous explique à quoi cela correspond en France. Les élèves ont entre 13 et 21 ans. Je donne cours de Math, Informatique et Education Physique. Mes élèves ont un niveau faible.

Aurélie : trois ans professeure des écoles en France, puis enseignante en Belgique dans une école secondaire spécialisée depuis cinq ans, avec élèves adolescents (13 – 21 ans), porteurs de handicaps mentaux (troubles « dys » importants, troubles de l’attention importants, retard mental, retard global de développement, maladies évolutives…) et parfois physiques (IMC, hémiplégie, épilepsie…). Le programme est complètement différent de l’enseignement ordinaire, l’objectif est une intégration dans une vie sociale adaptée (établissements de travail adapté, centres de jour…). Les élèves de ma classe correspondent plus ou moins en France à des élèves d’ULIS collège de niveau faible. A la différence de la France, nous sommes une école entièrement spécialisée (pas d’inclusion de classes spécialisées dans une école ordinaire comme les ULIS), nous avons aussi des paramédicaux (orthophonistes, kiné) à temps plein à l’école, mais nous ne sommes pas un équivalent d’IME ou ITEP français car nous sommes vraiment une « école ».

Maud : Enseignante de cours généraux dans l’enseignement professionnel spécialisé secondaire. Donne cours de math et français.

Philippe : Professeur de français à la base mais depuis quelques années, je suis responsable de toute la technique informatique au sein de l’école et maintenant en plus, je suis administrateur de la G Suite.

Comment êtes-vous devenus passionnés par Google ?

De manière accidentelle car G Suite était gratuit et l’on pensait que MS 365 était payant. Du coup, on pensait que c’était mieux de continuer avec la G Suite. La G Suite est aussi un outil accessible facilement de tout endroit pour nos élèves et est également très intuitif.

Comment se passe la mise en place de la G Suite dans l’établissement ?

On a utilisé la plateforme durant le confinement. Gmail, Agenda, Classroom, Docs, Forms, Jamboard, Drive, Meet. Certains profs travaillent avec l’outil et sont en train de former les autres. La direction a décidé de privilégier cet outil pour l’ensemble de l’école.

Dans quel(s) secteur(s), sur quelles disciplines… ?

On l’a mis en place pour la révision des maths, français et pour garder le contact avec les élèves. L’utilisation par Meet avec les élèves a été très bénéfique. En section de travaux de bureau, ils travaillent beaucoup avec cet outil. Grâce à cet outil, ils ont pu continuer leur formation. On communique en équipe sur base de projet commun avec plusieurs professeurs. (Meet, Chat Hangout, Agenda, Drive, Gmail).

Quelle réaction/adhésion des parents ? des élèves ?

Il y a un peu de tout comme réactions. Du point de vue des élèves, la tendance est assez positive mais le souci, c’est le manque de moyen dont disposent plusieurs familles. Du point de vue des parents, la réaction a été positive pour autant que les parents avaient du temps si l’élève n’était pas autonome. Du point de vue enseignants, il y a un peu de tout comme réactions mais la plupart du temps, ils sont enthousiastes.

Avez-vous assuré une formation sur l’utilisation de ces outils ? Auprès des élèves, collègues, parents ?

J’ai suivi un formation sur la G-Suite via Numericoach, nous nous sommes formés de manière autodidacte et ensuite, nous avons nous-mêmes formé les autres enseignants. Chaque professeur a formé à sa façon ses élèves ainsi que les parents pour une utilisation la plus adéquate possible. Concernant les élèves et les professeurs, la formation a été minimum pour leur permettre d’avoir un contact rapide car nous n’avons pas eu le temps avant de pouvoir les former à cette utilisation.

Quelle est la réaction de l’équipe éducative ?

Pas mal de gens ne se sont pas sentis concernés mais après les avoir informés, ils commencent à voir l’importance de cet outil.

Quels sont vos projets à venir ?

Nous aimerions en faire l’outil de communication principal pour toute l’école avec le soutien de la direction. Stockage des documents via Drive, devoirs et leçons via Classroom, questionnaires via Forms, prépa via Docs, Visioconférences via Meet.

Comment s’est passé le confinement avec les outils G Suite ?

Il a fallu un certain temps pour la mise en route du système mais une fois mis en place, l’outil a pu être utilisé de la meilleure manière possible. Cela induit une autre manière de travailler et ce n’est pas toujours évident de convaincre tout le monde car cela prend du temps de changer les habitudes.

Quel a été le changement par rapport à la pédagogie à la façon d’animer un cours ?

Certains professeurs ont travaillé avec le principe de la classe inversée et d’autres ont plutôt bien utilisé l’outil Classroom pour diffuser leurs devoirs. D’autres professeurs ont travaillé avec le Drive car ils avaient plus facile avec cet outil-là. Les logopèdes* ont pu continuer leur suivi grâce à l’utilisation de Meet.

* des personnes qui prennent en individuel ou petits groupes des jeunes pour les aider dans les troubles DYS : dyslexie, dysorthographie,…

Le mot de la fin…

Nous devons encore approfondir nos connaissances mais il y aura surtout un énorme travail à effectuer avec les enseignants qui ne sont pas du tout à l’aise avec l’outil informatique. Les élèves ont une légère connaissance de l’outil et grâce au retour au présentiel, on va pouvoir les aider à améliorer leur pratique avec la G Suite.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.