Numeriblog Google Workspace Google Bard : son initiateur présente les innovations majeures

Google Bard : son initiateur présente les innovations majeures

Durant une entrevue dans le journal Ouest-France, Jack Krawzyck, l’éminent concepteur de Google Bard, a levé le voile sur diverses innovations introduites. L’intelligence artificielle de Google est désormais en mesure de « voir » en langue française, […]

personnes ont consulté cet article

2 minutes

Rédigé par Thierry Vanoffe - il y a 9 mois

Ce que vous allez découvrir

  • Jack Krawzyck : l'esprit derrière Google Bard
  • Google Bard "voit" désormais en Français
  • Bard versus la recherche d'images de Google
  • La vérification de Google Bard renforcée

Google Bard : son initiateur présente les innovations majeures

Durant une entrevue dans le journal Ouest-France, Jack Krawzyck, l’éminent concepteur de Google Bard, a levé le voile sur diverses innovations introduites. L’intelligence artificielle de Google est désormais en mesure de « voir » en langue française, sa vérification est rendue plus aisée, et son intégration dans le quotidien des usagers s’affiche désormais plus harmonieuse.

Jack Krawzyck : l’esprit derrière Google Bard

L’Amérique nous a offert un nouvel éclat technologique sous la forme de Google Bard, conçu par l’informaticien américain Jack Krawzyck. Ce produit phare, émanant de la célèbre entreprise californienne Google, a vu le jour aux États-Unis en mars 2023 avant de franchir l’Atlantique pour charmer le Vieux Continent en juillet 2023.

Google Bard « voit » désormais en Français

Une percée linguistique

Lorsqu’on pose la question à Krawzyck sur cette capacité innovante de Bard à « voir » en français, il éclaire cette mystérieuse fonctionnalité avec enthousiasme : « Cette capacité, introduite en anglais il y a à peine deux mois, est maintenant accessible dans une quarantaine de langues, y compris le français. En substance, vous avez la liberté de capturer une image et de la soumettre à Bard pour analyse. »

Google Bard :un allié au quotidien

L’usage de cette fonction transcende la simple recherche. Krawzyck raconte une anecdote personnelle illustrant la pertinence de cette innovation : « Mes enfants, curieux, ont photographié une araignée chez nous. J’ai immédiatement consulté Bard avec cette image. Il a non seulement identifié l’espèce, mais m’a également renseigné sur sa dangerosité et suggéré des moyens d’éviter sa future présence. »

Bard versus la recherche d’images de Google

La première réaction de nombreux utilisateurs pourrait être de se demander comment cette fonction se différencie de la recherche d’images inversée déjà existante de Google. Krawzyck clarifie : « Avec Bard, vous pouvez instruire l’IA de centrer son attention sur des segments spécifiques de l’image. Ce n’est pas intrinsèquement supérieur, mais offre une nuance d’analyse différente. »

Les utilisations vont bien au-delà de la simple identification. Comme le souligne Krawzyck : « Certains utilisateurs, par exemple, photographient leurs présentations de diapositives pour demander conseil à Bard sur l’optimisation de leur contenu, ou l’inverse. »

Image de référence
Google Bard versus la recherche d'images de Google

La vérification de Google Bard renforcée

La confiance étant primordiale dans le domaine de l’IA, Google Bard a introduit un mécanisme pour renforcer cette confiance avec ses utilisateurs.

Un bouton pour tout clarifier

« Depuis son inception, Bard a comporté un discret bouton ‘G’, symbolisant Google », explique Krawzyck. « Maintenant, en cliquant dessus, chaque assertion de Bard est scrutée. Google se charge alors de confirmer ou d’infirmer ladite déclaration en se référant aux informations disponibles sur le web. »

Une humilité technologique

Ce qui est vraiment remarquable, c’est la capacité de Bard à reconnaître ses propres erreurs. Comme l’affirme Krawzyck : « Bard peut générer du contenu sur lequel il n’a pas une certitude absolue. C’est une grande avancée qu’il soit maintenant enclin à reconnaître ses possibles inexactitudes. C’est une étape supplémentaire vers une relation de confiance renforcée entre l’utilisateur et l’intelligence artificielle. »

Bien que cette fonctionnalité soit disponible en France, elle est pour l’instant uniquement accessible en anglais, promettant néanmoins des avancées linguistiques prochaines.

L’entrevue avec Jack Krawzyck démontre non seulement l’ampleur des avancées de Google Bard, mais aussi l’engagement continu de Google à améliorer et à renforcer la relation de confiance avec ses utilisateurs. Une aventure technologique à suivre de près.

Articles similaires

  • Articles connexes
  • Plus de l'auteur

Rédacteur

Photo de profil de l'auteur
Thierry Vanoffe

Thierry VANOFFE, consultant, formateur, coach Google Workspace CEO de Numericoach, leader de la formation Google Workspace en France. Passionné par Google, ce blog me permet de partager cette passion et distiller tutos, trucs, astuces, guides sur les outils Google. N'hésitez pas à me solliciter pour vos projets de formation.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires