Le billet de François – Google Analytics facile, partie 2, l’interface

385 2

La semaine dernière, je vous expliquais pourquoi et comment tagger les pages de votre site dans l’optique de mesurer son affluence grâce à Google Analytics. Voyons aujourd’hui comment tout cela se présente concrètement.

Les premières notions à maîtriser apparaissent tout de suite dans la partie administration, en particulier quand vous utilisez l’outil pour la première fois. Il vous est demandé de créer un compte ; sachez que vous pouvez en créer plusieurs, ils correspondent à un ensemble de sources d’analyse cohérentes dans le cadre d’un projet, c’est à dire tous les sites qui sont gérés par la même entité et qui parlent du même sujet (mais sans que l’on cherche à mesurer l’ensemble). Pour mieux comprendre, il faut savoir que tout de suite après avoir donné un nom à votre compte, il vous est demandé de créer une “propriété” ; et bien sûr, vous pouvez créer plusieurs propriétés dans un compte, chacune correspondant aux “sources” dont je viens de parler. Ainsi, les propriétés sont des domaines (groupes de pages sous une ou plusieurs url racine) que l’on veut analyser dans leur ensemble. Par exemple, un simple blog n’aura qu’une propriété (le blog), mais si l’administrateur du blog gère aussi une chaîne YouTube correspond au blog, alors il y aura deux propriétés : le blog et la chaîne, qui seront analysés séparément. Chaque propriété a un identifiant, le code qui vous sert à tagger vos pages. Mais ce n’est pas fini, vous allez créer dans la lancée, une première vue dans cette propriété qui correspond, de préférence, à l’ensemble des données de la propriété. De la même façon, vous pouvez créer d’autres vues pour des analyses partielles, grâce à des filtres. Cela est utile quand les propriétés sont trop grandes et qu’il est nécessaire d’en découper des tranches, pour une analyse langue par langue, pour un site international.

Page d'administration de Google Analytics
Page d’administration de Google Analytics

Bon, admettons que vous ayez passé ces étapes techniques qui, avec un CMS, se résument à

  1. créer en nommant compte, propriété et vue
  2. copier le code d’identification et le coller dans le CMS. C’est tout !

Si tout est bon, les données apparaissent tout de suite dans la console Analytics. En effet, Analytics est un outil qui fonctionne en temps réel ; il y a même un onglet qui lui est consacré.

Page temps réel de Google Analytics
Page temps réel de Google Analytics

A la vue de cette capture, vous admettrez que la lecture des informations est particulièrement aisée. L’interface est en Français et les données sont présentées chacune sous la forme graphique la plus adaptée. En effet, Analytics est un produit très important pour Google, presque au même titre que Google Ads, et ainsi son ergonomie et ses fonctionnalités sont particulièrement bien pensées. Bien que ce soit un outil très complexe et extrêmement puissant, il reste accessible à Monsieur tout le monde. Il faut juste rester dans les pages principales. 

Page d'accueil de Google Analytics
Page d’accueil de Google Analytics

Par exemple, la page d’accueil propose un grand ensemble de données sous forme graphique couvrant les principaux champs d’analyses qui vous sont disponibles : audience (sur une période ou en temps réel), sources d’acquisition, pages vues, pays, matériel ou habitudes de vos visiteurs, ainsi que des “Insights” (intraduisible) qui sont des éléments d’analyse importants ou subtiles détectés par l’intelligence artificielle de Google. Il y a des réglages un peu partout pour changer la période d’analyse, et des liens qui mènent aux pages de détails, comme la page “Vue d’ensemble” de l’audience.

Page d'analyse d'audience de Google Analytics
Page d’analyse d’audience de Google Analytics

Là encore, la lecture des données est aisée : les principales statistiques s’affichent clairement et les détails sont distants d’un seul clic. Néanmoins, il y a dans cette page, comme dans presque toutes les pages, un élément fondamental qu’il faut toujours avoir à l’oeil : la période d’analyse (encadrée en rouge dans la capture). En effet, vous n’analyserez pas du tout la même chose si vous êtes concentré sur la journée ou si vous traitez les données de tout une année. Grâce à ce réglage, vous pouvez facilement comparer deux périodes. Une fois que l’on est sur la page qui affiche les données que l’on souhaite analyser, il est important de faire varier la période d’analyse car cela permet de mettre en lumière des cycles ou des tendances à long terme. 

Bien évidemment, Google propose une documentation très complète, un forum très sympa mais en Anglais, une académie pour se former et se certifier, un Blog, une chaîne YouTube et même du support pour les utilisateurs payants (Analytics 360 ou Google Ads).

La prochaine fois, nous irons un peu plus loin en abordant les moyens de diffuser les résultats de ces analyses aux bonnes personnes.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

François

François

Fondateur de l'agence de marketing web Baccon.net et du forum pour Les Usagers De Google En France (ludgef.com)

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :