fbpx

Le billet de François – Pourquoi j’aime Google, malgré tout ?

683 0

Ceux qui me connaissent le savent, je suis critique, dans le sens où je n’ai pas peur de dire ce qui me plaît et ce qui me déplaît. Ils savent aussi que ce jugement est bien plus basé sur un raisonnement que sur des sentiments. Alors, qu’est-ce qui fait que j’ai adhéré au concept Google très tôt et que j’y suis toujours fidèle malgré tous ces défauts ?

Tout d’abord, il y a la capacité d’innovation et l’avance technologique marqué dans les domaines du software et du web. Dès le départ, avec Google, on savait que tout se passerait dans le Cloud. Je me souviens en particulier de ma réticence à ce sujet face à Analytics alors que j’étais habitué aux analyseurs de logs en direct sur le serveur et que j’avais peu de confiance dans les systèmes de balises.
Dans ces domaines, leurs plus grandes réussites sont, en dehors du moteur de recherche lui-même : Google Ads, à la fois source de revenus et défi technologique ; Chrome et Chrome OS, le navigateur qui a redéfini le web et même les système d’exploitation ; Android, le système léger qui domine le monde, largement ; ou G Suite, la suite bureautique en ligne la plus moderne et la plus efficace. Dans des domaines plus techniques encore, Google est incontournable car il a développé des logiciels, des concepts, tels que des langages, ainsi que des méthodes et des normes qui s’imposent à tous aujourd’hui par leurs simples qualité et efficacité. De plus, Google a aussi toujours eu une politique très “open source” à ce niveau, profitant d’un débogage plus rapide et faisant profiter la communauté d’outils élégants et d’avancées majeures.

Ensuite, que l’on soit simple utilisateur, professionnel ou développeur, Google a comblé le grand vide technologique de la fin des années 90. Microsoft s’embourbait dans Windows et était devenu insupportable à cause de tous les bugs présents dans des logiciels payants. Apple était au plus mal et cherchait encore son marché. Entre les deux, Linux n’était pas encore assez mature pour un autre public que les informaticiens. Il fallait alors compter sur des portages sur Windows de logiciels libres venus de Linux comme Open Office, VLC ou Thunderbird. Google a révolutionné Internet, en allant dans le sens que tous ses passionnés voulaient : plus d’interactivité, moins de formulaire. Avec Gmail, je retrouvais l’efficacité d’un vrai client mail, tout en ligne ; alors que j’ai toujours tout récupéré en local (POP et non IMAP). Et la prouesse n’était pas de recréer un client mail, mais de le faire fiable et ergonomique. L’innovation, c’est de voir le navigateur comme un client léger efficace à l’époque où le concept client serveur était devenu désuet.

Logo Google

Enfin, Google n’a jamais été neutre au niveau sociétale, mais sans jamais l’afficher et en faire un argument. En premier lieu, je pense à l’attention constante portée à l’accessibilité des produits Google, car ce qui profite aux plus faibles profite à tous. De tous les industries généralistes, donc non spécialisées dans le handicap, Google est le seul à intégrer systématiquement des options et services pour les différents déficits. Sans compter que l’intelligence artificielle, où ils sont pionniers, offre déjà de grands progrès, telle que la reconnaissance vocale ; et en promet encore beaucoup d’autres.
Ensuite, Google est écolo, et l’a toujours été. Aujourd’hui, le bilan carbone des data-centers de Google est nulle, ce qui peut être un argument majeur pour certains. Et pour finir, je pense que, comparativement à d’autres firmes multinationales de même envergure, Google est assez généreux ; google.org est là pour en témoigner.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

François

François

Fondateur de l'agence de marketing web Baccon.net et du forum pour Les Usagers De Google En France (ludgef.com)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :