Numeriblog Hors-sujet Le gouvernement français déclare que les services cloud de Google et Microsoft sont adaptés aux données sensibles de la France

Le gouvernement français déclare que les services cloud de Google et Microsoft sont adaptés aux données sensibles de la France

Le gouvernement français a déclaré que la technologie de cloud computing développée par Google et Microsoft, si elle est concédée sous licence aux entreprises françaises, peut être utilisée pour stocker en toute sécurité les données […]

personnes ont consulté cet article

1 minute

Rédigé par Thierry Vanoffe - il y a 1 an

Ce que vous allez découvrir

  • Le cloud de Google adapté aux entreprises françaises

Le gouvernement français déclare que les services cloud de Google et Microsoft sont adaptés aux données sensibles de la France

Le gouvernement français a déclaré que la technologie de cloud computing développée par Google et Microsoft, si elle est concédée sous licence aux entreprises françaises, peut être utilisée pour stocker en toute sécurité les données nationales et d’entreprise les plus sensibles de France.


Le cloud de Google adapté aux entreprises françaises

Le commentaire, qui s’inscrit dans une stratégie esquissée par le ministre français des Finances – Bruno Le Maire, et deux autres ministres, reconnaît l’avantage technologique des États-Unis dans le secteur, contrairement aux appels antérieurs des dirigeants européens pour des solutions entièrement nationales.

Google, Microsoft et Amazon – le leader du marché du stockage de données dominent l’industrie mondiale, suscitant des inquiétudes en Europe quant à la possibilité d’une surveillance américaine suite à l’adoption de la loi américaine CLOUD Act de 2018.

Cependant, Bruno Le Maire estime qu’une alternative de cloud computing « digne de confiance » peut être construite en Europe en s’assurant que les ordinateurs sont situés sur le sol français et que les Européens sont propriétaires des entreprises qui stockent et traitent les données.

Nous avons donc décidé que les meilleures entreprises, je pense notamment à Microsoft ou à Google, pouvaient concéder tout ou partie de leur technologie à des entreprises françaises. » Il n’a pas mentionné Amazon.

déclaration de Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, lors d’une conférence de presse

Selon Microsoft, c’est une excellente nouvelle pour la transition numérique de la France, qui sera «totalement indépendante».

Google s’est félicité de la «clarification» du gouvernement français et a soutenu le besoin de «niveaux de sécurité les plus élevés».

Julien Groues, directeur général (France) d’Amazon Web Services, a déclaré à Reuters que la division cloud d’Amazon avait noué des liens avec plusieurs entreprises françaises de premier plan, dont la société de télécommunications publique Orange.

Il a dit: « C’est quelque chose que nous faisons depuis de nombreuses années. »

Les entreprises qui fournissent des services de cloud computing qui respectent les critères mentionnés par Bruno Le Maire, ainsi que d’autres normes spécifiées par l’agence française de cybersécurité ANSSI, recevraient un label dit «cloud de confiance».

Deux sociétés françaises, OVHcloud et Outscale de Dassault Systèmes, répondent déjà à ces exigences. À la fin de l’année dernière, OVHcloud a annoncé un partenariat avec Google pour étendre ses capacités de cloud computing.

Nous espérons que d’autres alliances franco-américaines verront le jour dans ce domaine, ce qui nous permettra de disposer de la meilleure technologie tout en garantissant l’indépendance des données françaises.

Cedric O, ministre d’État français chargé du numérique et des télécommunications

Rédacteur

Photo de profil de l'auteur
Thierry Vanoffe

Thierry VANOFFE, consultant, formateur, coach Google Workspace CEO de Numericoach, leader de la formation Google Workspace en France. Passionné par Google, ce blog me permet de partager cette passion et distiller tutos, trucs, astuces, guides sur les outils Google. N'hésitez pas à me solliciter pour vos projets de formation.

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
christophe Grout
christophe Grout

Voilà, on a abandonne définitivement l’option de souveraineté informatique. C’est vrai que les expériences passées depuis les années 80 ont largement démontré notre faillite dans le domaine. Borland, Goupil, Bull… Le souci, c’est toujours la volonté du gouvernement d’être de la partie et de vouloir légiférer. Espérons que nos licornes des années à venir soient dans le tuyau…

Cet avis vous a été utile ?