Numeriblog Google Workspace Google Sheets, le tableur surpuissant Comment choisir ses graphiques pour faire passer un message ?

Comment choisir ses graphiques pour faire passer un message ?

Si vous créez ou utilisez des tableaux de bord (ou dashboards), vous savez que leur objectif est de faire passer un message, de faire comprendre des tendances qui seront analysées pour orienter les décisions prises […]

personnes ont consulté cet article

5 minutes

Rédigé par Julien Wirenius - il y a 1 an

Ce que vous allez découvrir

  • Le diagramme circulaire
  • Les nuages de données
  • Le graphique en radar
  • Les cartes
  • L’organigramme
  • Les évolutions temporelles
  • La distribution temporelle des données

Comment choisir ses graphiques pour faire passer un message ?

Si vous créez ou utilisez des tableaux de bord (ou dashboards), vous savez que leur objectif est de faire passer un message, de faire comprendre des tendances qui seront analysées pour orienter les décisions prises dans votre entreprise ou votre association.

Pour qu’un dashboard remplisse son rôle de transmettre une donnée quantitative rapidement, il faut qu’il soit bien construit. Cette construction passe par un choix judicieux des éléments de visualisation : les graphiques, les cartes, les illustrations, les tableaux, les chiffres, etc.

Fort de mon expérience dans l’accompagnement des entreprises à gérer leurs systèmes d’information, je vous fais part dans cet article de mes conseils sur les choix de visualisation des données. 

Il sera plus facile d’illustrer cet article avec un exemple concret : vous êtes un manager et vous cherchez à suivre les performances commerciales de votre entreprise, les ventes des équipes de commerciaux et la satisfaction des clients.

Les exemples sont à chaque fois illustrés avec le graphique adéquat, accompagné d’un extrait de la base de données, pour vous aider à la reproduire.

Les indicateurs globaux

Pour présenter de manière synthétique les chiffres globaux de l’activité, pas besoin d’entrer dans des analyses poussées de graphiques. Contentez-vous de recourir à des visualisations faisant passer un message très facilement, comme l’affichage de quelques chiffres en gros pour le chiffre d’affaires global ou l’effectif de l’équipe, ou d’une jauge pour le taux de satisfaction client.

Les indicateurs globaux
Les jauges

Les analyses sans notion temporelle

Dans cette partie, vous n’analyserez que des distributions, ou des proportions. C’est la partie vous donnant le plus de possibilités  de graphiques, il faudra donc choisir judicieusement.

Le diagramme circulaire

Probablement le graphique proportionnel le plus répandu, il permet de très facilement analyser une distribution. Ci-dessous, un exemple de la répartition des ventes par équipe, avec ou sans anneau (ou « doughnut »). La structure de la base de données est identique à celle utilisée pour les graphiques des évolutions temporelles.

Des exemples de diagrammes circulaires

Une autre version de plus en plus répandue est le graphique en rayons de soleil (ou « sunburst »). Il permet de faire la même chose que ci-dessus, mais en incluant et hiérarchisant des sous-catégories. 

Ici, vous analysez sur le même graphique, la répartition des ventes par équipe, par région et par secteur d’activité. Ainsi, vous analysez facilement quelle équipe a le plus vendu, mais aussi quelle région fonctionne le mieux dans chaque équipe et quel secteur d’activité fonctionne le mieux dans chaque région de chaque équipe. La structure de la base de données est identique à celle utilisée pour les graphiques des évolutions temporelles. En revanche, ce graphique n’est pas disponible sur Google Sheets, mais il l’est sur Looker Studio (ex Data Studio), l’outil de visualisation de données de Google. 

Vous pouvez donc réaliser un tableau de bord sur Google Looker Studio (ex Google Data Studio), basé sur une base de données Sheets car les deux outils sont synchronisables très facilement.

Un exemple de graphique en rayons de soleil

Les nuages de données

Très utiles pour comprendre la répartition des données sur un sujet précis, les nuages de points ou de bulles sont facilement réalisables sur Google Sheets. La structure de la base de données est identique à celle utilisée pour les graphiques des évolutions temporelles.

Des exemples de nuages de données

Le nuage de points permet une vue plus dégagée qui fait ressortir les tendances temporelles très rapidement, tandis que le nuage de bulles fait ressortir la performance des équipes. Si besoin, vous pouvez ajouter une courbe de tendance qui illustrera la moyenne des données.

Le nuage de mots est très utile pour une analyse qualitative, par exemple pour un questionnaire de satisfaction des produits que vos commerciaux ont vendus. Si vous laissez les clients rédiger librement leur ressenti, il peut être intéressant de faire un nuage de mots (comme ci-dessous). Attention : avant de le créer, vous devrez retirer les « mots parasites », grâce à quelques formules,  comme « un », « le » ou « et », qui sont nombreux dans les verbatims des clients, mais qui ne nous donnent aucune information utile pour l’analyse.

Un exemple de nuage de mots

Le graphique en radar

Le graphique en radar permet aussi d’analyser la répartition des données. Le graphique en radar ci-dessous vous permet de très rapidement repérer les secteurs dans lesquels vous vendez le mieux vos produits.

Un exemple de graphique en radar

Les cartes

Pour analyser dans quelles régions du monde vous vendez le mieux vos produits, rien de mieux qu’une carte gégraphique avec des zones de couleurs (graphique en haut ci-dessous) ou des points de taille proportionnelle aux nombres de ventes (graphique en bas ci-dessous).

Des exemples de cartes géographiques

Un conseil : si vous analysez les ventes par ville ou par région, le mieux sera d’utiliser des codes postaux au lieu des noms de ville ou de région. C’est important car il peut y avoir plusieurs villes avec le même nom dans le même pays, mais aussi dans d’autres pays.

Pour les régions ou départements, il se peut que l’outil que vous utilisiez ne les connaisse pas tous. Utiliser le code postal du siège de région/département revient au même sur la carte et vous assure de viser la bonne ville.

Un autre type de carte : la carte proportionnelle, souvent appelée « treemap » ou « graphique en arbre ». Vous êtes toujours manager d’une équipe de commerciaux et souhaitez modéliser la répartition des ventes de formation de manière plus visuelle qu’avec un diagramme circulaire. La carte proportionnelle ci-dessous fait facilement comprendre que les formations en distanciel se vendent bien, même s’il faut poursuivre les efforts sur les formations marketing et communication. En revanche, il faut se pencher urgemment sur les raisons expliquant les faibles ventes du bloc présentiel.

Un exemple de treemap

L’organigramme

Toujours en tant que manager d’une équipe de commerciaux. L’équipe s’agrandit et vous avez besoin de présenter la répartition des missions au sein de l’entreprise. Vous créez donc un organigramme. Pour cela, la base de données est construite ainsi :

Sur chaque ligne, la colonne de droite (colonne « Equipe ») représente le manager de la personne de la colonne de gauche (colonne « Prénom »). Ainsi, une personne qui n’aurait pas de supérieur ne sera présent dans la base de données que dans la colonne de droite. Ici, Marie n’est visible qu’en colonne de droite. Si on avait une autre personne présente uniquement dans la colonne de droite, elle serait placée en haut de l’organigramme, à côté de Marie.

Une personne au milieu de l’organigramme manage d’autres personnes et est elle-même managée par une personne. Elle sera donc présente une fois dans la colonne de gauche, avec, à sa droite, son manager. Elle sera aussi présente X fois dans la colonne de droite, X étant le nombre de personnes qu’elle manage. C’est le cas de Caroline, qui est présente une fois dans la colonne de gauche (managée par Marie) et présente trois fois dans la colonne de droite (en tant que manager de Roger, Carla et Thierry).

Une personne qui doit être placée tout en bas de l’organigramme car elle ne manage personne, ne sera présente qu’une seule fois dans la colonne de gauche, avec, à sa droite, son manager.

Un exemple d'organigramme

Les analyses temporelles

Les évolutions temporelles

Le manager vise des objectifs annuels, il a donc besoin de suivre l’avancement des objectifs durant l’année, mois par mois. C’est aussi un moyen de motiver ses équipes. Par exemple, en octobre/novembre/décembre, c’est la dernière ligne droite de fin d’année, il faut tout donner. 

Pour obtenir une analyse avec notion temporelle (ici, mensuelle), le mieux est de visualiser les données de vente avec :

  • Des graphiques en courbe : en ligne (graphique 1 ci-dessous), courbe arrondie (graphique 2) ou en aires (graphique 3). Le résultat est quasiment identique, vous voyez très rapidement la (dé)croissance de chaque équipe tout au long de l’année. Le choix entre le 1, le 2 et le 3 est purement esthétique ;
  • Avec un histogramme (graphique 4 ci-dessous), vous faites passer le même message efficacement, mais la lecture peut devenir difficile dès qu’il y a plus de trois ou quatre équipes.
Evolutions temporelles

Voici la structure de la base de données pour réaliser ces graphiques :

Base de données

Si les données sont lisibles sous forme d’un tableau synthétique et clair, ce peut aussi être une solution qui permet de se rendre compte des échelles. Vous pouvez créer ce tableau sous forme de tableau croisé dynamique (ou TCD), construit à partir d’une base de données de ventes avec :

  • Une ligne par vente ;
  • Sur chaque ligne, des données détaillées sur la vente : la date ou le mois de vente, le vendeur, son équipe et le montant vendu.
Tableau croisé-dynamique (TCD)

La distribution temporelle des données

Pour analyser la distribution des ventes par équipe avec une notion temporelle (ici, mensuelle), le graphique le plus adapté est l’histogramme empilé qui permet de facilement voir quelle proportion des ventes a été réalisée par chaque équipe. Vous pouvez l’orienter horizontalement (comme l’exemple ci-dessous) ou verticalement. La structure de la base de données est identique à celle utilisée pour les graphiques des évolutions temporelles.

Distribution temporelle des données

Ainsi, vous avez à votre disposition un large choix de graphiques, il est donc important de bien réfléchir au message que vous souhaitez faire passer avant de créer des visualisations de données.

Pour faire passer votre message encore plus efficacement, pensez à soigner le style des graphiques (les couleurs, les polices, les tailles, etc…), en les adaptant par exemple à la charte graphique de votre entreprise. Retirez aussi les éléments non-indispensables et gênants pour la lecture, comme les libellés de données, qui sont visibles en passant la souris sur le graphique, mais dont l’affichage fixe n’est pas toujours indispensable.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’accompagnement dans le choix ou la réalisation de graphiques, dans le traitement de vos données ou la création d’un tableau de bord.

Besoin d'un peu plus d'aide sur Looker Studio ?

Des formateurs sont disponibles toute l'année pour vous accompagner et optimiser votre utilisation de Looker Studio, que ce soit pour votre entreprise ou pour vos besoins personnels !

Découvrir nos formations Looker Studio

Rédacteur

Photo de profil de l'auteur
Julien Wirenius

Je crée des outils de gestion/optimisation pour le reporting (financier, KPIs d'activité) ou l'automatisation de tâches chronophages (compta, admin, gestion projet). Je fais aussi de la formation. Quelques exemples de problèmes que j’adresse : - Reporting bizdev chronophage > automatisation CRM et dashboard(s) - Communication interne entre les opérations et l’équipe compta/facture/finance, sur le suivi client et pré-factu > outil de centralisation et d'uniformisation de la donnée - Facturation à la main > automatisation des parties création et envoi des factures - Analyse tréso et/ou compta > plug avec outil de paye et banque, dispatch & analyse automatiques - Suivi du recrutement - Planning intelligent (congés payés dont réception/acceptation/confirmation, plannings de restauration/d’équipes) - Scraper des taux de bourse et autres infos depuis un site web - Autres ? Surement ! N'hésitez pas à me contacter :)

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires