Numeriblog Google Workspace Looker Studio, exploitez vos données Comment créer un paramètre dans Google Looker Studio (ex Data Studio) ?

Comment créer un paramètre dans Google Looker Studio (ex Data Studio) ?

Google Looker Studio (ex Data Studio) est une application de data visualisation créée par Google en 2016, et gratuite depuis 2018. Celle-ci permet de créer des rapports et tableaux de données, sous forme de graphiques […]

personnes ont consulté cet article

4 minutes

Rédigé par Laetitia Deken - il y a 2 mois

Ce que vous allez découvrir

  • Qu’est-ce qu’un paramètre dans Looker Studio ?
  • Créer un paramètre pas à pas dans Looker Studio
  • Attention à ne pas confondre avec les autres paramètres de Looker Studio !
  • Conclusion

Comment créer un paramètre dans Google Looker Studio (ex Data Studio) ?

Google Looker Studio (ex Data Studio) est une application de data visualisation créée par Google en 2016, et gratuite depuis 2018. Celle-ci permet de créer des rapports et tableaux de données, sous forme de graphiques interactifs, personnalisés et automatisés afin d’optimiser, entre autres, une stratégie d’entreprise… Parlons aujourd’hui des paramètres dans Looker Studio, une fonctionnalité qui a fait son apparition il y a quelques temps désormais mais qui reste encore très méconnue des utilisateurs de l’outil !

logo looker studio
Logo de Looker Studio depuis le 11 octobre 2022.

Qu’est-ce qu’un paramètre dans Looker Studio ?

Bien utilisés, les paramètres dans Google Looker Studio peuvent être d’une grande aide dans la personnalisation de vos rapports. En effet, ces derniers permettent d’interagir avec les données fournies par l’utilisateur. Cependant, comprendre le fonctionnement des paramètres peut être un peu fastidieux, surtout si vous débutez dans le monde de la dataviz…

Commençons par expliquer le fonctionnement des paramètres dans Looker Studio. Ceux-ci agissent de la même manière que les variables dans un langage de programmation. Ils remplissent trois fonctions principales :

  • Il est possible de les utiliser dans des champs calculés afin d’afficher des résultats en fonction des entrées utilisateurs. C’est d’ailleurs dans ce cas précis que les paramètres sont les plus sollicités dans GLS ;
  • Pour transmettre des paramètres à la requête SQL personnalisée dans une source de données BigQuery (l’entrepôt de données d’entreprise de Google) ;
  • Pour transmettre des paramètres à un connecteur de communauté.
Un exemple de paramètre créé sous forme de champ (ici en violet dans l’onglet Données).

Pour plus d’informations sur les paramètres, visitez l’aide Looker Studio

Créer un paramètre pas à pas dans Looker Studio

Après la théorie, passons à la pratique !

Dans le cas suivant, le paramètre que nous allons créer sera utilisé dans des champs calculés afin d’afficher les résultats en fonction de l’entrée utilisateur.

Les paramètres peuvent obtenir leurs données à partir de plusieurs fonctions :

  • d’une valeur par défaut définie pour le paramètre ;
  • du panneau des propriétés du composant ;
  • d’une commande positionnée dans le rapport ;
  • du lien vers le rapport.

Dans notre cas, le paramètre obtient ses données à partir d’une commande positionnée dans le rapport.

Contexte

Vous possédez une base de données Google Sheets connectée à votre rapport Looker Studio. Vous avez déjà pu, lors de sa création, créer quelques graphiques pour faire ressortir certains KPI (comme un tableau croisé dynamique pour afficher le CA par client et intermédiaire, un camembert pour afficher des % ou encore un scorecard composé d’un % de comparaison avec une période précédente, etc.). 

Vous souhaitez désormais visualiser, sur un graphique de série temporelle, l’évolution de votre chiffre d’affaires en fonction de plusieurs dimensions (client, intermédiaire, type de prestation, lieu). Problème majeur : une série temporelle ne peut accueillir qu’une seule dimension de répartition…

Bien sûr, il est possible de contourner ce problème en créant quatre graphiques de série temporelle avec une dimension pour chaque graphique. Mais vous souhaitez ne créer qu’un seul graphique répertoriant les quatre dimensions, afin de faciliter la lecture de votre rapport (et vous avez bien raison car c’est une règle fondamentale en dataviz).

La solution est alors toute trouvée : il faudra créer un champ calculé qui permettra d’obtenir les quatre dimensions en une seule !

C’est parti !

Étape 1 : Création du paramètre

La première étape consiste à créer ce paramètre avec les valeurs souhaitées (ici les quatre dimensions citées ci-dessus).

Dans l’onglet Données, en bas, cliquez sur Ajouter un paramètre (ou allez dans Ressource > Gérer les nouvelles sources de données > Sélectionnez votre source et cliquez sur Modifier > Ajouter un paramètre (en haut à droite)).

Configurez votre paramètre selon vos souhaits, comme ci-dessous : 

  • Nom du paramètre : nom qui fera référence au paramètre dans la liste des champs disponibles ;
  • ID du paramètre : Looker Studio utilise un identifiant de paramètre en interne pour pouvoir identifier ce paramètre. Celui-ci est défini par défaut et est invisible des lecteurs. Attention ! La modification de l’ID risque de ne plus faire fonctionner correctement les composants et champs calculés associés à ce paramètre ! ;
  • Type de données : les paramètres peuvent stocker des valeurs booléennes (VRAI/FAUX), numériques ou textuelles ;
  • Valeurs autorisées : indique les valeurs que l’utilisateur peut saisir. Pour spécifier une liste de valeurs, sélectionnez cette option, puis saisissez la(les) valeur(s) acceptable(s) (et un nom à afficher si vous en avez envie). Pour ajouter d’autres éléments à la liste, cliquez sur Ajouter une option et répétez la procédure.

Enregistrez votre paramètre. Il s’affiche désormais parmi les champs de votre source.

Votre paramètre s’affiche désormais dans le menu Ressource de Looker Studio !

La création du paramètre est désormais terminée !

Étape 2 : Création d’un champ calculé

Si vous êtes un utilisateur régulier de Looker Studio (ou de Google Sheets), vous connaissez sûrement les champs calculés. Nous allons ici en créer un pour créer nos dimensions, avec l’instruction CASE.

Dans l’onglet Données, cliquez sur Ajouter un champ (ou allez dans Ressource > Gérer les nouvelles sources de données > Sélectionnez votre source et cliquez sur Modifier > Ajouter un champ (en haut à droite)).

Une fenêtre s’ouvre. Dans “Nom du champ”, entrez le nom de votre champ calculé. 

Dans l’encadré “Formule”, tapez la formule suivante : 

CASE
when cas pratique = "Lieu" then Lieu
when cas pratique = "Client" then Client
when cas pratique = "Intermédiaire" then Intermédiaire
when cas pratique = "Type de prestation" then Type de prestation
END

Enregistrez votre champ calculé puis fermez cette fenêtre. Ce champ calculé s’ajoute à votre source de données.

Étape 3 : Création d’une commande de filtrage

Grâce au paramètre créé précédemment, il est désormais possible, par exemple, de positionner une commande de filtrage de type liste déroulante dans votre rapport afin de filtrer vos graphiques par client, par lieu, par intermédiaire ou par type de prestation.

Cliquez sur Ajouter une commande > Liste déroulante.

Dans l’onglet CONFIGURER à droite, glissez le champ “cas pratique” dans la partie Champ de contrôle.

Étape 4 : Création du graphique de série temporelle

Étape finale, et non des moindres, puisque nous allons créer le graphique de série temporelle évoqué dans la partie “Contexte”. Pour cela, nous allons nous servir du champ calculé créé dans l’étape 2.

Cliquez sur Ajouter un graphique > Graphique de série temporelle. Voici la configuration choisie pour ce graphique : 

Glissez bien le champ calculé dans la partie Dimension Répartition.

Étape 5 : Tests

Et voilà, vous avez désormais votre graphique de série temporelle ! N’hésitez pas à utiliser la commande pour afficher les informations que vous souhaitez !

Attention à ne pas confondre avec les autres paramètres de Looker Studio !

Outre celle que nous venons d’évoquer au-dessus, dans Looker Studio, le mot “paramètre” est utilisé sur plusieurs fonctionnalités de l’outil… au risque de porter à confusion les utilisateurs.

Dans le menu Fichier, vous avez la possibilité de cliquer sur “Paramètres de publication”, qui, comme son nom l’indique, permet d’activer ou non la publication de votre rapport.

Toujours dans le menu Fichier, vous pouvez également sélectionner l’option “Paramètres du rapport”, pour paramétrer des filtres et/ou une plage de dates par défaut à toutes les pages du rapport !

Sur le même principe, dans le menu Page, vous pouvez cliquer sur “Paramètres associés à la page actuelle” afin de paramétrer vos filtres et/ou une plage de dates par défaut sur la page actuelle de votre rapport.

Dans le menu Ressource, il existe l’option “Gérer les paramètres d’URL du rapport”. Cette dernière permet de créer et de gérer les URL de vue de rapports.

Conclusion

Pour résumer, les paramètres permettent de rendre vos rapports plus interactifs. Vous pouvez même les utiliser pour créer des modèles de rapports pour gagner encore plus de  temps ! 

En bref, essayer les paramètres, c’est les adopter !

Google Data Studio est devenu Google Looker Studio le 12 octobre 2022, lors du Google Cloud Next ’22. Plus d’informations ici.

Si vous souhaitez créer votre premier rapport Google Looker Studio, N’hésitez pas à cliquer ici et à commander notre livre dans notre boutique, qui vous guidera pas à pas !

Besoin d'un peu plus d'aide sur Looker Studio ?

Des formateurs sont disponibles toute l'année pour vous accompagner et optimiser votre utilisation de Looker Studio, que ce soit pour votre entreprise ou pour vos besoins personnels !

Découvrir nos formations Looker Studio

Rédacteur

Photo de profil de l'auteur
Laetitia Deken

Data Analyst et rédactrice pour Numeriblog

Data Analyst. J'utilise les données pour développer ma curiosité.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires