Hey Google, on reste en Contacts ?

594 3

Préambule : vous avez l’habitude désormais que je vous conte mon attrait pour la GSuite de Google. Un attrait qui pourrait se définir comme un amour numérique envers la GSuite. Pour manifester mon point de vue sur l’application Contacts, j’ai décidé d’écrire une lettre, à toi, Google. Prose.

TORCHOT Sylvain

18, rue du Cédérhum

73600 VILLE FICTIVE SUR NEIGE

FRANCE

                                                             GOOGLE FRANCE

                                                             8, rue de Londres

                                                             75009 PARIS

                                                             Ville Fictive sur Neige, le 5 Novembre 2019

Très Share Google,

Il y a de ça maintenant plus de quatre ans, nos chemins se croisaient. Je vais être franc et tu le sais mieux que moi : ce ne fut pas le coup de foudre immédiat. Tu l’as bien constaté par toi même. Au tout début de notre collaboration, nous ne parlions même pas la même langue. Mais G-pidon a décidé d’envoyer sa flèche technologique sur moi. La première fois que je t’ai vue, tu étais en avance sur ton temps, tu offrais bien plus que n’importe qui et il m’a fallu beaucoup de temps pour te découvrir. Moi je parlais un langage d’un autre temps. Et dire que je pensais être un homme moderne…Nos conversations n’avaient pas de sens : je te disais serveur, tu me disais Cloud. Je te disais sauvegarde sur disquette, tu me disais dématérialisation. Je te disais des Words, tu me tournais le Docs..

Puis notre relation s’est approfondie, nous avons commencé à nous parler. Nous avons commencé à partager des choses. Tu es devenu mon miroir dans lequel je détestais voir mes anciens défauts. Tu m’as démontré que l’on était une équipe et qu’avant, j’effectuais des numéros de soliste désorganisé. Je n’ose désormais regarder à la windows que pour voir tomber les feuilles Excel à l’extérieur de notre bonheur conjoint. Tu avais quelques défauts, mais tu as su, au fil du temps, les gommer pour te rendre encore meilleur alors que moi, j’avais tout à apprendre de toi. Mais, l’entente est plus forte quand on se dit les choses, tu sais Google… Il faut que l’on parle. Il y a toujours chez toi quelque chose qui me chagrine et que je ne comprends pas du tout. Pourquoi me laisses-tu dans cette brume de contacts ? Pourquoi ne sublimes-tu pas ton application Contacts comme les autres ? Pourquoi tu me laisses sans trop de réponses face à mes collaborateurs ? Assieds-toi auprès de moi, et je vais t’expliquer mon point de vue, et qui sait? les choses s’amélioreront peut-être dans le futur…

Déjà, je pensais bien avant que l’on fasse connaissance que ta gestion des contacts allait être révolutionnaire. Il n’en était point. Il est vrai que mon ancienne solution avait de nombreux défauts mais force est de constater, qu’elle savait plutôt bien gérer un vrai portefeuille de contacts. Quand nous avons commencé à travailler ensemble, j’ai découvert ceci avec stupeur et incompréhension. Comment toi qui est sans-cesse tournée vers le partage et l’ergonomie, as-tu pu zapper ce point aussi primordial pour nous les collectivités et petites entreprises ? Alors oui, je sais ce que tu vas me dire. Que Lumapps fait du super boulot à ce sujet et tu auras raison. Le produit est merveilleux et je le conseille dès que je peux à n’importe qui. Mais clairement, tu sais, je n’ai pas autant de moyens à consacrer à ce point essentiel. Et puis, quand bien même. Je ne comprends pas. Je ne te demande pas la Lune tu sais. Mais, je vais t’expliquer ce que j’aimerais, tout simplement.  

Pouvoir gérer mes contacts partagés avec toute mon équipe. Voilà ce qui me rendrait heureux. Qu’il n’y ait qu’une seule et même base de données pour que mes collaborateurs n’aient pas à entreprendre une chasse aux trésors pour un numéro de téléphone par exemple. J’aimerais aussi créer aisément des groupes de contacts avec ces mêmes contacts à jour. Je vois tes lèvres balbutier. Je sais que tu peux faire à moitié ceci avec des contacts délégués et des Google groupes dans la console d’Administrateur. Mais sincèrement, cela ne te ressemble pas. Ne me parle pas des applications de contacts partagés, ce temps est révolu. Alors que faisons-nous Google ? Tu sais, je n’ai plus trop d’arguments quand je me retrouve devant mes collaborateurs et qu’ils me disent : alors, pour faire une liste de contacts partagés à jour, je fais une Sheets ? J’ai le regard dans le vide. Je te défends mais mentalement, j’acquiesce à leurs requêtes. Je suis quasi-désarmé, tu sais?

Et pourtant, ce ne sont pas les idées qui manquent. Tu gères tellement bien toute ta suite bureautique et notamment tes fichiers avec les drives partagés. Pourquoi ne fais-tu pas pareil avec les contacts ? On aurait deux onglets : mes contacts et les contacts partagés. Dans les contacts partagés, j’aurais d’abord les contacts d’entreprise en commun avec mes collaborateurs puis ensuite les groupes. Ou des sphères de contacts, tiens par exemple. Puis, si tu veux pousser plus loin cette idée dans GMail, quand tu commencerais à écrire le nom de ton destinataire, tu aurais d’une couleur tes contacts à toi et d’une autre couleur, les contacts partagés. Tu pourrais nous faire tout ça avec une belle ergonomie, avec de l’Intelligence Artificielle aussi qui serait pour le coup bien venue. (requêtes pour les entreprises directement sur le net par exemple). Ce serait vraiment simple, tu vois. Je ne te demande pas de révolutionner le monde mais juste de pouvoir mieux nous organiser et de nous faciliter la vie. Toi et Moi. 

Alors, j’espère que dans ta prochaine mise à jour, je pourrais raconter à mes lecteurs tes nouveautés en terme de contacts. Ne me fais pas de fausses joies comme lors de ton dernier beau lifting où j’attendais ceci et que j’ai eu cela. Je serais très heureux que l’on en parle juste toi et moi. J’ai tellement d’autre choses à te dire à ce sujet. Si jamais, tu sais où me trouver. 

J’attends de tes nouvelles. Ne m’oublie pas.

De battre mon Cloud ne s’est jamais arrêté.

Heartily

Sylvain

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Sylvain TORCHOT

Sylvain TORCHOT

Responsable IT et réseaux dans plusieurs collectivités territoriales et également administrateur G Suite. Conteur d'aventures googliennes.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :