Numeriblog Produits Google Google Cloud Platform Interview de Xavier Michetti

Interview de Xavier Michetti

Pour découvrir cet univers si spécial qu’est Google et pour en savoir plus sur les nouveautés, quoi de mieux que de laisser la parole aux experts ? Dans un podcast, nous avons donné la main […]

personnes ont consulté cet article

4 minutes

Rédigé par Dimitri Dehaene - il y a 3 semaines

Interview de Xavier Michetti

Pour découvrir cet univers si spécial qu’est Google et pour en savoir plus sur les nouveautés, quoi de mieux que de laisser la parole aux experts ? Dans un podcast, nous avons donné la main à Xavier Michetti de la société Domwee, partenaire Numericoach. Xavier Michetti, également auteur pour Numeriblog, nous a parlé de Google Cloud Platform autrement appelé GCP. Restez avec nous pour découvrir, l’interview d’un passionné de l’environnement Google. Si vous souhaitez écouter le podcast en entier, cliquez ici. 

Le logo de Google Cloud Platform

Bonjour Xavier, peux-tu te présenter et nous montrer ton parcours ? 

“ Je suis un spécialiste de ce qu’on peut appeler la donnée dans les entreprises et de tout ce qui touche au flux de données. J’ai travaillé pendant 15 ans dans les sociétés BI ou EDI, donc j’ai de grosses connaissances sur la donnée. Cela fait maintenant 5 ans que j’ai développé un grand intérêt pour le Cloud et ainsi j’ai commencé à travailler sur GCP. J’ai réalisé quelques projets de big data et de machine learning et en découvrant le Cloud, j’ai eu quelques idées. Avec deux associés, nous avons fondé la société Domwee qui a pour activité principale, le développement d’un outil de chargement pour consolider des données d’une base de données Cloud, Bigquery et Snowflake notamment.” 

Tu es un expert de GCP et tu es maintenant certifié depuis 2017. Tu as participé à des projets basés notamment sur la Data. Peux-tu nous expliquer plus en détail en quoi cela consiste ? 

“ Il est vrai que je connais très bien GCP et cette solution dans sa globalité. Je suis plus particulièrement spécialisé sur la partie Data. En réalité, l’essentiel de mes expériences Cloud a été réalisée avec GCP autour de la Data. Avec le développement de notre outil j’ai apporté des cordes à mon arc et j’ai approfondi mes connaissances sur d’autres technologies de la solution. J’ai acquis pas mal de compétences dans ce domaine mais il faut savoir que GCP est très dense et riche. Il est littéralement impossible de tout connaître dans les détails. Personne ne peut tout savoir sur le bout des doigts. Il est invraisemblable de penser être un expert sur la totalité des services.” 

Chez Numericoach, nous sommes experts de l’univers Google Workspace mais moins de Google Cloud Platform. Concrètement, qu’est-ce que le GCP ? 

“ Pour introduire, le GCP est la partie immergée de tout l’écosystème Google. C’est en quelque sorte la face cachée de l’iceberg. Sans GCP, les services Google ne fonctionnent pas. Ce sont des Data Centers. Si vous ne savez pas ce que c’est, ce sont des bâtiments remplis d’ordinateurs répartis sur la planète. GCP c’est bien plus que cela. C’est également des infrastructures réseaux qui relient les différents Data centers. Je pense que réduire les GCP à une partie 100% matérielle serait une grave erreur. Elle est importante mais ce n’est pas avec elle que l’on va travailler la plupart du temps. Il ne faut surtout pas oublier la partie logicielle. D’ailleurs, je n’utilise que cette couche de services quand je travaille sur GCP.”

En bref, à quoi servent ces services ? 

“ On peut faire énormément de choses avec GCP. Les usages sont très nombreux mais je pense savoir pour quelles raisons, GCP a vu le jour. Les algorithmes de Google ont toujours été très gourmands en puissance de calcul. Donc, au bout d’un moment, il a bien fallu avoir des machines pour les faire fonctionner. C’est pour cette raison que Google a créé ses premiers Data centers. Malheureusement, la firme a vite été confrontée à des problèmes de volumétrie de données et à un nombre d’utilisateurs jamais rencontré. Et l’architecture des solutions classiques fondée sur des serveurs uniques ne pouvait pas répondre à ces problématiques. Donc Google devait innover et investir dans des infrastructures. GCP c’est une plateforme capable de répondre à la demande et de contrer n’importe quel problème technique (panne, intrusion…). Par exemple, il est possible qu’une machine soit en panne mais d’autres prennent le relai pour assurer le bon fonctionnement des services. Vous devez donc être en mesure d’allouer de la puissance en fonction de la demande, de fournir des machines aux services qui en consomment au moment opportun. En tant que personne lambda, nous ne nous rendons pas compte de tous les enjeux mais c’est une véritable révolution. Les développeurs ne soupçonnaient pas un tel succès mais s’ils n’avaient pas aussi bien utilisé les services de GCP, tout aurait pu passer à la trappe.”  

GCP est-il réservé aux entreprises de grande envergure et qui ont de grands besoins ? 

“ Google pense à tout le monde car les services s’adaptent à la demande. Si vous utilisez peu de ressources, vous n’aurez pas une grosse facturation. D’ailleurs si vous montez votre société, vous avez tout intérêt de vous tourner vers ce genre de plateformes. Cela vous évitera de devoir lever des fonds. La consommation de ressources et la facturation accompagneront votre croissance naturellement. Si votre activité explose vous avez la garantie que l’infrastructure suivra, vous ne devez pas vous inquiéter pour cela. En revanche, il faut savoir qu’utiliser une plateforme Cloud n’est pas suffisant. Pour qu’une application profite au maximum des plateformes Cloud, il faut qu’elle soit conçue sur une architecture répartie et utilise des services adaptés à son bon fonctionnement.”

Finalement, ce n’est pas si accessible que cela, n’est-ce pas ? 

“ Paradoxalement, non ce n’est pas si accessible mais c’est d’une certaine logique finalement. La cible de GCP est les ingénieurs informatiques ou les développeurs. C’est une plateforme très innovante d’un point de vue technologique avec un léger retard au niveau de l’interface. Finalement, il n’y a pas pléthores de solutions NO-CODE et professionnelles. Il y a 5 ans, je devais me mettre au Python pour réaliser certains projets et forcément, c’est une solution spéciale. Aujourd’hui, il y a plus de cartouches mais pour que les spécialistes les adoptent, il faut qu’elles puissent répondre à des exigences précises. C’est dans ce cas-là que je pense que des partenaires extérieurs peuvent être bénéfiques à GCP et notamment Numericoach. C’est vrai que Google a finalement peu de recul car la plupart de leurs informaticiens sont des développeurs, mais ce n’est pas le cas dans la majorité des entreprises. Les partenaires peuvent aider les entreprises à se diriger vers les solutions concrètes, pertinentes et aussi à apporter des solutions proches des attentes des entreprises. Il faut absolument faire le bon choix pour ne pas faire monter la dette technologique de sa boîte.” 

Qu’appelle-t-on par dette technologique ? 

“ La dette technologique est aussi appelée dette technique. C’est le poids que vous allez faire porter à votre système d’information dans le futur. En effet, si vous choisissez des solutions trop pointues technologiquement qui nécessitent des compétences particulières ou alors qu’elles sont trop compliquées à maintenir, vous augmentez considérablement cette dette. Il faut faire des choix judicieux car vous pouvez vite vous retrouver piégés par les dettes. Certains produits “gratuits” peuvent se révéler plus coûteux à l’usage que certains outils professionnels standards. 

Mais vous parliez de solutions No-Code, ne pourraient-elles pas être utilisées par tous les utilisateurs ?

“ En règle générale, lorsque l’on fait du code on est informaticien mais l’inverse n’est pas vrai. Il y a d’ailleurs beaucoup plus d’informaticiens en France qui ne sont pas développeurs que l’inverse. Les solutions No-code nécessitent énormément de compétences que quelqu’un qui n’est pas au point ne peut pas utiliser.” 

Nous remercions Xavier Michetti pour nous avoir éclairés sur le GCP. Nous espérons que cela vous a plu et nous retrouverons bientôt sur Numeriblog pour d’autres interviews de professionnels.  

Besoin d'un peu plus d'aide sur Google Forms ?

Des formateurs sont disponibles toute l'année pour vous accompagner et optimiser votre utilisation de Google Forms, que ce soit pour votre entreprise ou pour vos besoins personnels !

Découvrir nos formations Google Forms

Rédacteur

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires